Dan Wheldon a remporté la course disputée sur l’Iowa Speedway, c’est sa seconde victoire de l’année, après celle obtenue sur le Kansas Speedway, et sa quinzième en carrière.

Le Britannique de l’écurie Target Chip Ganassi Racing s’est imposé le jour de ses trente ans.

Grâce à la victoire de Wheldon, la Target Chip Ganassi Racing a enregistré son vingt-et-unième succès dans la série.

Second de la course, le Japonais Hideki Mutoh a enregistré son meilleur résultat en carrière. Jusqu’à présent il avait trois sixièmes places en guise de meilleures arrivées.

Troisième à l’arrivée, Marco Andretti est monté sur son troisième podium de l’année après sa seconde place décrochée lors de la manche d’ouverture sur l’Homestead-Miami Speedway et sa troisième place obtenue sur l’Indianapolis Motor Speedway.

A.J. Foyt IV a également signé son meilleur résultat de sa saison avec une quatrième place. Sa précédente meilleure arrivée avait été enregistrée au Kansas, c’était une huitième place.

Will Power a signé son meilleur résultat sur ovale avec une neuvième place. Au Texas et à Indianapolis il avait pris la treizième place, alors que sa meilleure arrivée de la saison reste dans les rues de St. Petersburg lorsqu’il s’était classé huitième.

Dixième, Graham Rahal a signé son premier top-10 de la saison sur ovale, alors que John Andretti onzième a enregistré sa meilleure arrivée de la saison et la meilleure arrivée de l’histoire de la Roth Racing. Le record était jusque là détenu par son coéquipier Jay Howard qui avait pris une treizième place à Motegi puis au Kansas.

Sur les vingt-six engagés, deux n’ont pas pris le départ : Bruno Junqueira et Marty Roth. Ils n’engrangent donc que cinq points supplémentaires au championnat.

Vingt-quatre pilotes étaient donc au départ de la course et dix-sept ont vu l’arrivée dont treize dans le même tour que le vainqueur.

C’est Ryan Briscoe qui a signé le meilleur tour de la course en 184,005 mph. C’était au 233 tours de la course, et l’Australien a du même coup le meilleur tour en course de l’histoire de l’IndyCar sur l’Iowa Speedway.

La course s’est courue à la vitesse moyenne de 136,007 mph, nouveau record sur cet ovale, et a été ralentie par six neutralisations pour un total de 57 tours derrière la voiture de sécurité.