James Rossiter et Franck Montagny disputaient hier leur troisième course ensemble et manifestement les deux pilotes travaillent bien ensemble. Ils ont remporté à Détroit leur première victoire en ALMS, la première au classement général pour AGR, et la première pour cette équipe depuis les 12 Heures de Sebring 2007.

Au départ, Rossiter parvenait à s’installer en seconde position et à rester au contact de Scott Sharp (Acura Highcroft). Grâce à de bons ravitaillements et à une stratégie avisée, Franck Montagny prenait ensuite la tête de la course, pour ne plus la lâcher jusqu’à l’arrivée.

Rossiter et Montagny s’imposent devant l’Acura de Sharp et de David Brabham. Gil de Ferran et Simon Pagenaud terminent à la troisième place pour offrir à Acura un triplé sur le podium.

« L’équipe a fait du très bon travail en terme de stratégie, ce qui est très positif après Mosport où nous avions souffert sur ce point », expliquait Franck Montagny avant de monter sur le podium. « Cette fois, nous avons eu plus de chance. James a fait son relais sur les pneus que nous avions utilisés en qualification et la voiture semblait bonne malgré un peu de sous-virage. Nous avons tiré le maximum de nos pneus et je ne pense pas qu’ils auraient tenu dix tours de plus. »

Du côté des Audi, c’est une course à oublier. Lucas Luhr et Marco Werner abandonnaient dès le début de course en raison d’une sortie de piste. Emanuele Pirro et Marcel Fässler coupaient la ligne d’arrivée en vainqueur dans la catégorie LMP1 (et 3ème au général), avant d’être déclassés après l’arrivée en raison d’un poids non conforme (2,5 kg sous le minimum autorisé). C’est donc la Lola Intersport qui remporte le classement LMP1, alors que cette voiture n’était classée que 22ème à 21 tours !

Seule satisfaction dans le clan Audi : Lucas Luhr et Marco Werner sont d’ores et déjà sacrés champions LMP1.

En LMP2, c’est de nouveau un résultat décevant pour le Team Penske. Romain Dumas et Timo Bernhard avaient fait le plus dur en parvenant à se placer en seconde position en vue de l’arrivée, mais c’était sans compter sur une petite erreur de l’Allemand. Alors qu’il prenait un tour à une Porsche GT2, Timo accrochait celle-ci et écopait d’une pénalité qui le faisait chuter au cinquième rang.

La seconde RS Spyder de l’équipe (pilotée hier par Ryan Briscoe et Patrick Long) rentrait aux stands en vue de l’arrivée afin de permettre à leurs équipiers de prendre la quatrième place et de limiter les dégâts au championnat.

Toujours est-il que Romain et Timo ne comptent plus que quatre points d’avance devant Brabham et Sharp alors qu’il ne reste plus que deux courses au championnat. La prochaine manche (Petit Le Mans le 9 octobre) sera décisive.

En GT1, Olivier Beretta et Oliver Gavin mettent fin à la série de six victoires consécutives de leurs équipiers Jan Magnussen et Johnny O’Connell. Au championnat, les deux « Ollies » reviennent à 31 points de leurs équipiers.

« Nous avons été malchanceux cette année », rappelait Olivier Beretta après l’arrivée. « Pour la première fois, nous n’avons pas eu de souci et nous avions la voiture la plus rapide. Ollie a fait du bon travail en ne relachant pas jusqu’à l’arrivée. L’équipe également, comme cela a été le cas toute l’année. »

En GT2, les leaders du championnat Wolf Henzler et Jörg Bergmeister remportent leur quatrième victoire de l’année devant la Porsche de Johannes Van Overbeek et de Patrick Pilet. Ces derniers auraient pu remporter leur première victoire 2008 sans l’accrochage entre Van Overbeek et Timo Bernhard.

Henzler et Bergmeister font le break au championnat grâce aux malheurs de l’équipe Tafel, dont la Ferrari a été retardée en raisons de problèmes d’allumage.