Déception des deux saisons précédentes, Greg Biffle était attendu en cette année 2008, et s’il voulait conserver sa place au volant de la Ford Fusion n°16, il se devait de faire une belle saison et de retrouver son niveau de 2005.

Les premières courses de la saison allait confirmer se retour au premier plan de Biffle. Le pilote de la Roush Fenway Racing terminait dixième à Daytona, puis quinzième à Fontana avant de signer son premier top-5 à Las Vegas avec une troisième place.

Après deux quatrièmes places consécutives, Atlanta et Bristol, il se retrouvait à la seconde place du classement à trente points du leader Kyle Busch. Vingtième à Martinsville, puis trente-neuvième au Texas, Biffle plongeait à la neuvième place du classement.

Neuvième à Phoenix, il ne pouvait faire mieux que dix-huitième à Talladega et quatorzième à Phoenix. Darlington, Biffle décrochait sa première pole position de l’année et après avoir mené 95 tours, il devait renoncer à 133 tours du but sur problème moteur. Il terminera cette course à la dernière place et se retrouvait en onzième position au classement général.

Quatrième sur la grille des Coca-Cola 600, il se classait deuxième, avant de signer sa seconde pole de l’année sur le Dover International Speedway. Après avoir mené 164 tours, il se classera troisième, il se replaçait en cinquième position du classement.

Après cette course de Dover, Biffle allait marquer le pas. Sur une période de cinq courses il ne signera aucun top-10. Quinzième à Pocono, vingtième au Michigan, onzième sur le circuit routier de Sonoma, vingt et unième au New Hampshire, c’est à Daytona qu’il enregistrait son deuxième abandon de l’année suite à un accident dans la première partie de la course. Pour la seconde fois de l’année il terminait une course en quarante-troisième et dernière position.

A l’issue de la première partie de saison Biffle était onzième du classement et il devait rester sur ses gardes pour les huit dernières courses de la saison régulière pour ne pas se faire exclure des playoffs.

Quatrième à Chicago, puis huitième à Indianapolis i devait se contenter de la treizième place à Pocono et de la vingt et unième à Watkins Glen. Sur le Michigan International Speedway, un ovale qui réussit traditionnellement à la Roush Fenway Racing, Biffle prenait la quatrième place. Ce top-5 lui permettait de remonter à la septième place du classement général.

Onzième à Bristol, Biffle devait se contenter de la deuxième place à Fontana derrière l’inaccessible Jimmie Johnson. Quatorzième à Richmond, le pilote de la Ford Fusion n°6 terminait la saison régulière à la sixième position, mais il reculait de trois positions au classement du fait de son absence de victoires lors des 26 premières courses.

Le Chase allait commencer de la meilleure façon qu’il soit pour Greg Biffle, puisqu’après avoir mené 58 tours, il allait enlever cette première manche du Chase sur le New Hampshire Motor Speedway. Mieux encore, il allait mener 29 tours à Dover et remporter sa seconde victoire de la saison.

Troisième de l’épreuve du Kansas, Biffle confirmait son très bon début de Chase et restait à porter de tir du duo Carl Edwards / Jimmie Johnson.

Mais à Talladega, Biffle allait perdre très gros, dans le groupe de tête à quelques tours de la fin, il allait être la victime malheureuse de la bévue de son équipier de la Roush Fenway Racing Carl Edwards. Biffle sera contraint d’abandonner, son troisième et dernier de l’année. S’il perdait une cinquantaine de points, il conservait sa troisième place au classement général.

Septième au Lowe’s puis douzième à Martinsville, Greg Biffle gagnait une place au classement général mais il ne pouvait empêcher l’écart de se creuser. De 77 points de retard après Talladega, il accumulait 149 unités de moins que le leader Jimmie Johnson.

Dixième à Atlanta, Biffle perdait encore quelques points sur Johnson, avant de lui en reprendre au Texas grâce à sa cinquième place. Onzième à Phoenix, alors que Johnson s’impose, Greg Biffle est mathématiquement éliminé de la course au titre. Il terminera la saison avec une dix-huitième position à Homestead.

C’est vraiment lors du Chase que Greg Biffle est revenu aux avant-postes, mais les quatre résultats en dehors du top-10 qu’il a enregistré l’auront handicapé pour pouvoir espérer jouer le titre lors de la dernière manche. Il aura mené vingt courses, dont huit lors du Chase.

2 poles, 2 victoires, 12 top-5 et 17 top-10, ce sont les statistiques de Greg Biffle en 2008. S’il parvient à être plus régulier durant la saison régulière, il pourrait arriver plus en confiance pour les playoffs et ainsi être considéré comme un favori pour le titre.