Bryan Herta Autosport


L’ancien pilote Andretti-Green Racing vainqueur de deux épreuves en 58 départs entre 2003 et 2006 s’est rapproché de Steve Newey pour former sa propre écurie. Le volant de la voiture sera confié à Daniel Herrington pour la saison 2009.

« Steve Newey m’a approché en décembre avec le concept de former notre propre structure en Indy Lights. En à peu près six semaines, nous sommes prêts à faire les premiers tours de roues pour notre premier essai. Je suis très excité à l’idée de démarrer un nouveau challenge en monoplace en tant que propriétaire et je suis confiant que nous ayons assemblé un formidable programme.« 

Herrington, 22 ans, entamera sa première saison complète dans la série préparative à l’IndyCar après avoir pris part à 13 courses entre 2007 et 2008 et obtenu sept top-10. Son patron est très enthousiaste et se montre confiant sur le potentiel de son jeune protégé.

« Daniel a montré un gros potentiel dans ses apparitions épisodiques. Nous sommes heureux de lui offrir sa première véritable ‘maison’ en Indy Lights avec un programme complet d’essais hivernaux et une équipe prête à 100 pour cent à lui offrir les outils du succès.« 

De son côté Herrington s’est déclaré très excité de rejoindre la structure de l’ancien pilote Rahal en CART et AGR : « Durant les quelques dernières années, j’ai travaillé avec pour objectif de rouler à plein temps en Indy Lights mais soit je n’avais pas un budget complet, soit je n’avais pas la bonne opportunité. Cette fois, j’ai été suffisamment chanceux d’avoir pu rassembler tous les éléments au bon moment.« 

Davey Hamilton, en passe d’être propriétaire
A 46 ans, Hamilton a toujours soif de compétition. En tant que pilote il projète de participer aux 500 Miles d’Indianapolis pour la neuvième fois de sa carrière. Mais il a également d’autres idées en tête. Lui qui a participé à la première épreuve d’Indy Racing League sur le Walt Disney World Speedway se voit bien derrière le muret des stands en train de surveiller l’évolution de ses voitures en piste. C’est pourquoi, il a décidé de créer sa propre structure, tout d’abord en Indy Lights afin d’apprendre les rudiments d’un patron d’écurie.

« Je sais que je ne pourrais pas courir à l’infini, même si j’aimerais bien pouvoir parce que j’aime tellement ce sport. Mais c’est important pour moi de rester impliqué dans le sport que j’aime et ceci me donnera la possibilité de le faire. Je veux être un propriétaire d’équipe sur le long terme. C’est mon futur. Je veux apprendre comment le devenir et essayer de progresser jusqu’en IndyCar Series.« 

Pour parvenir à ses fins, le vétéran a décider d’engager Darrell Soppe en tant qu’ingénieur, Sean Birmingham au poste de Team Manager et le jeune Brandon Wagner, ancien pilote d’USAC pour prendre le volant de la voiture.

Le plus important est une fois de plus de trouver les fonds nécessaires à la mise en route du programme. Si l’équipe parvient à trouver un important sponsor, elle espère pouvoir inscrire une deuxième voiture pour la saison 2009. Enfin dernier point, Hamilton devra imaginer un nom pour son écurie. Mais ceci représente le dernier maillon de la chaîne.