Retour sur la saison 2007 de la Forsythe Championship Racing

La Forsythe Racing a été championne en 2003 grâce à son pilote canadien Paul Tracy. La saison 2007 aura une nouvelle fois été mitigée pour l’écurie, puisqu’il n’y a qu’une victoire.

Début 2007 c’est le Mexicain Mario Dominguez qui a été choisi pour épauler Paul Tracy. Le Canadien signait la pole du vendredi pour la première levée du Champ Car dans les rues de Las Vegas. Le dimanche il partait donc de la première ligne derrière Will Power qui a signé le meilleur temps le samedi. Un problème d’essence est rapidement apparu sur la monoplace de Tracy qui a du se contenter de la troisième place de la course derrière Will Power et Robert Doornbos. Dominguez réalisait une course moyenne, qualifié septième il se classait neuvième.

A Long Beach, Tracy se crashait lors des essais du vendredi et souffrait d’une blessure au dos. Le Canadien était forfait pour les deux courses suivantes. Fort heureusement, l’écurie a pu trouver un remplaçant au Canadien. Et c’est l’Espagnol Oriol Servia qui a été appelé.

Les premiers tours de roues du weekend pour l’Espagnol se sont déroulés pendant la deuxième séance de qualifications, et il a décroché le quatorzième temps. Parti prudemment il est remonté patiemment pour terminer à la deuxième place de la course derrière le français Sébastien Bourdais. Dominguez se qualifiait dixième mais il est allé taper la barrière de sécurité dans le virage neuf, en tout début de course. Cet abandon se soldait par une dix-septième place.

A Houston Dominguez relevait la tête avec une neuvième place en qualification et une sixième place en course. Servia s’élançait depuis la cinquième place pour finalement échouer aux pieds du podium.



Paul Tracy revenait à Portland, et c’est Dominguez qui faisait les frais de son début de saison décevant. L’écurie décidant de le remplacer par Oriol Servia.

Après des qualifications médiocres, 11ème place pour Servia et treizième pour Tracy, l’écurie ne s’attendait pas à des miracles en courses. Tracy arrachait la dixième place, juste devant son coéquipier.

A Cleveland l’écurie retrouvait des couleurs puisque Tracy s’imposait pour la première fois depuis deux ans, alors que Servia terminait septième.

Au Mont Tremblant le Canadien était victime d’un problème mécanique qui se solda par un abandon et une quinzième place. L’Espagnol signait son deuxième top-10 consécutif, grâce à une neuvième place.

Un contact dès le premier tour de la course de Toronto éliminait Paul Tracy, alors que l’Espagnol parti troisième parvenait à suivre les leaders. Mais un problème de ravitaillement au 34ème tour, puis un contact l’ont fait redescendre en dixième position.

A Edmonton les deux pilotes se qualifiaient en septième ligne. Et Tracy terminait cinquième juste devant son coéquipier.

Oriol Servia signait son deuxième podium de la saison à San Jose alors que Tracy ne pouvait faire mieux qu’onzième.



A Elkhart Lake Servia se qualifiait quatorzième alors que Tracy avait réussi le douzième temps. Le Canadien n’a pu faire mieux que douzième en course alors que Servia réussissait une impressionnante remonter pour finir quatrième.

Lors de la tournée européenne Servia signait deux nouveaux top-10 avec une sixième place à Zolder puis une huitième place à Assen. Tracy signait une dixième place à Zolder, mais était victime d’un nouveau problème mécanique qui le forçait à finir dix-septième.

Pour les deux dernières courses de la saison Oriol Servia était remplacé par le rookie David Martinez.

Tracy réussissait sa meilleure performance en qualifications depuis le début de la saison puisqu’il signait le troisième chrono. Pour sa première course Martinez se qualifiait en dernière position, mais il parvenait à remonter jusqu’à la dixième place juste derrière son coéquipier.

Pour la dernière course de la saison, Tracy s’est élancé depuis la huitième position, alors que Martinez partait depuis la dixième. Le Canadien parvenait à remonter en cinquième place alors qu’un problème de boite de vitesses lui a fait perdre plusieurs tours et il a fini en quatorzième position.



En 2008 l’écurie changera de nom puisqu’en cette fin d’année Dan Pettit et Gerald Forsythe ont annoncé que les équipes Forsythe et Petty s’associeront. Le nom sera Forsythe/Petty Racing.

id, Curabitur vulputate, commodo accumsan commodo ipsum Praesent fringilla