Johnson doit progresser sur les routiers

Mark Martin : “essayer de battre Jimmie Johnson, c’est comme essayer de battre Superman.”

Cette phrase, le vétéran de la NASCAR et de la Hendrick Motorsports l’avait lâché après avoir été battu par son triple champion d’équipier lors des Allstate 400 at the Brickyard il y a une dizaine de jours.

Mark Martin : “regardez les résultats qu’ils ont. Leur nombre de succès est tout bonnement incroyable. Ils ont réalisé bon nombre de retour. Il savent certainement mieux rebondir que n’importe qui d’autre lorsqu’ils sont dans une situation difficile et ce depuis plusieurs années.”

Mais si Jimmie Johnson est Superman, alors la Kryptonite du triple champion en titre est certainement les circuits routiers où il ne s’est jamais imposé.

Jimmie Johnson : “nous avons fait beaucoup de progrès à Bristol – ovale sur lequel Johnson était peu à son aise – et Sonoma. L’an dernier à Watkins Glen j’avais une voiture très rapide. Je pense que cette année nous aurons une chance, notre meilleure chance certainement.”

Si Johnson s’est souvent débrouillé pour réaliser des courses correctes en Californie cela a rarement été le cas dans l’état de New York.

Jimmie Johnson : “la vitesse est la première chose qui me vient à l’esprit. Watkins Glen est vraiment plus rapide. La piste est plus large, les virages sont lents et large mais la vitesse est bien présente. Ces deux circuits se préparent de manières totalement différentes.”

Dimanche, le pilote de la Chevrolet n°48 disputera sa huitième course à Watkins Glen où il compte trois top-5 et quatre top-10 avec une position moyenne à l’arrivée de 13,1. Il a également mené quatre courses pour un total de six tours.

id mattis Lorem consequat. ut venenatis,