24H de Daytona: Max Angelelli en pole position

Après une lutte de haut vol, c’est finalement Max Angelelli qui a décroché la pole position lors des 24 Heures de Daytona jeudi soir lors de la première séance de qualification. Angelelli s’élancera donc depuis la première place sur la grille de départ grâce à un meilleur tour bouclé en 1:40.827 (127.108 mph) au volant de la SunTrust Ford Dallara n°10.

En catégorie GT, c’est Jeff Segal qui s’est montré le plus rapide en battant au passage le record du circuit. A noter que Mazda a signé un triplé dans cette catégorie avec les deuxième et troisième temps de Jordan Taylor et Sylvain Tremblay.

Cette première séance de qualification avait pour objectif d’attribuer les 13 premières places sur la grille de la catégorie Daytona Prototype et les 20 premières en GT.

Une fois n’est pas coutume, c’est un pilote de NASCAR qui a animé cette première journée. Et pas n’importe lequel puisque c’est tout simplement le quadruple champion en titre de la NASCAR Sprint Cup, Jimmie Johnson. Ce dernier est parti à la faute lors de la séance d’essais du matin. Le pilote a sévèrement endommagé la GAINSCO/Bob Stallings Racing Chevrolet Riley n°99 lors d’une sortie de piste, mais n’a heureusement pas été blessé. L’équipe a même un moment envisagé de renvoyer le châssis au Texas et d’utiliser une voiture de réserve avant d’annoncer quelle pourrait tout réparer d’ici samedi après-midi et le début de la course.

Jimmie Johnson:
“Je me suis mis dans une mauvaise position avec un GT et je n’aurais pas dû. J’en paye le prix. Je déteste endommager le matériel comme cela. Mais il semble que l’équipe va pouvoir réparer à temps et tout devrait bien se passer.”

A noter que Lucas Luhr et Martin Ragginger se sont également crashés le matin, mais sans trop de dommages.

Pour Angelelli cette pole position est sa quatrième en carrière dans la série. Pour mémoire, il partage le volant de la voiture n°10 avec Wayne Taylor, Ricky Taylor et Pedro Lamy.

Max Angelelli:
“Décrocher la pole position était vraiment important pour l’équipe après la déception d’avoir perdu le championnat lors de la dernière course l’année dernière. C’est bon pour le moral de l’équipe. Nous voulions vraiment cette pole.”

Angelelli s’était déjà montré le plus rapide lors des essais de pré-saison début janvier.

Derrière lui, nous retrouvons quatre voitures séparées seulement par 0.064 secondes ! C’est Ozz Negri qui s’élancera de la deuxième place sur la grille de départ grâce à un tour bouclé en 1:41.100 (126.765 mph), au volant de la Crown Royal XR Ford Riley n°60. Il a devancé le pilote de la Michael Shank Racing Michael Valiante (1:41.110 (126.755 mph) dans la Ford Riley n°6.

Valiante avait pourtant dominé les deux premières séances d’essais de la journée. Il a d’ailleurs occupé la pole position avant d’être délogé par Angelelli et Negri.

Michael Valiante:
“Nous avons été rapide toute la semaine, mais nous avons manqué du petit truc en plus en qualification. Nous avons une très bonne voiture pour la course et c’est ce qui est important ici.”

Les voitures de la TELMEX/Target Chip Ganassi Racing with Felix Sabates se sont respectivement qualifiées quatrième et cinquième. Scott Dixon a signé un tour en 1:41.147 (126.766 mph) dans la n°02 et Scott Pruett en 1:41.164 (126.685 mph) dans la n°01.

Le Top-10 est complété par Christophe Bouchut dans la Crown Royal/NPN Racing BMW Riley n°55, Darren Law dans la Brumos Porsche Riley n°59, Joao Barbosa dans la Action Express Porsche Riley n°9, Ricardo Zonta dans la Krohn Racing Proto-Auto Ford Lola n°75 et Buddy Rice dans la Spirit of Daytona Porsche Coyote n°90.

sem, vel, id, pulvinar amet, commodo nunc adipiscing Donec diam consequat. ut