Tracy, Carroll et Hunter-Reay seront au Glen

Après quatre courses sur ovales, l’IndyCar revient à une série de cinq courses routières, les dernières de la saison. Et quel meilleur circuit que Watkins Glen pour ouvrir le bal ?.

Ce week-end, la course de Watkins Glen marque un tournant important pour trois pilotes aux profils complètements différents.

Tout d’abord Paul Tracy effectuera son retour après sa qualification manquée aux 500 Miles d’Indianapolis. Le vétéran Canadien remplacera Mike Conway au volant de la monoplace numéro #24 du team Dreyer & Reinbold Racing. Même si l’accord ne porte que pour cette course, Tracy aura à coeur de bien figurer puisqu’il préparera tout simplement ses deux prochaines épreuves qu’il effectuera “à domicile” : Toronto (où il failli créer la surprise l’année dernière) et Edmonton pour le compte du KV Racing Technology. Ce sera son premier départ depuis Mid-Ohio 2009.

Ensuite un nouveau venu fera ses grands débuts dans le championnat numéro #1 de monoplaces américaines. Le Britannique Adam Carroll, vu en tests hivernaux avec KV Racing Technology au Barber Motorsports Park a finalement signé un contrat avec Andretti Autosport. Le Britannique, âgé de 27 ans est connu pour avoir couru en F3 britannique, en F3 Euro Series, en GP2 mais surtout pour avoir occupé le rôle de pilote d’essais pour la feu écurie de Formule Un, BAR-Honda. Pour Carroll, cette opportunité est l’occasion de prouver que les patrons d’écuries européens ont eu tort de ne pas lui faire confiance. Alors après l’arrivée en masse des pilotes reniés de la F1 dans les années 80-90 comme Mansell, Fabi, Johansson et autres Zanardi, l’IndyCar semble de nouveau être en mesure de miser sur son capital séduction pour garnir son plateau de pilotes talentueux. Avec Michael Andretti comme stratège dans l’équipe #27, Carroll devrait être en mesure de bien figurer malgré son manque de roulage.

Enfin l’arrivée de Carroll aurait pu sonner le glas pour Ryan Hunter-Reay. Mais les doutes et inquiétudes peuvent être levées pour ses fans et ses proches. Le pilote Américain, brillant septième du classement général 49 points du leader Will Power, fait bien parti des pilotes engagés pour la course de Watkins Glen. Alors pourra t-il décrocher son deuxième succès cette saison après Long Beach ? Rappelons que sa première victoire en carrière est intervenue sur cette piste en 2008, alors qu’il pilotait pour Rahal-Letterman Racing. Pas de doute, Hunter-Reay connaît les clés de la réussite au “Glen” et pourrait bien profiter de cette épreuve pour engranger de gros et précieux points en vue de rester dans la lutte pour le titre de champion.

elit. tempus Sed Praesent justo risus dolor.