Nouveau podium pour Jean-Karl Vernay

44ème tour : Jean-Karl Vernay semble avoir trouvé l’ouverture et attaque James Hinchcliffe à la sortie du « Turn 1 ». Les deux pilotes se présentent de front à l’entrée de la chicane suivante… Mais le moment ne se prête pas au « tout pour le tout ». Une semaine après avoir fait le break à Toronto, le Villeurbannais préfère assurer sa 2ème place, et un 7ème podium en huit courses disputées.

Le vainqueur du jour n’a pas manqué de le souligner : la course s’est en grande partie jouée aux essais qualificatifs. Longtemps titulaire de la pole provisoire, JK rencontre du trafic au moment d’exploiter son dernier train de pneus neufs et Hinchcliffe s’empare du meilleur temps pour un centième de seconde. La pilule est dure à avaler car le circuit offre peu d’opportunités de dépassements. Situé sur l’Edmonton City Centre Airport, il s’apparente à un tracé urbain de par son caractère non permanent, mais on peut tout aussi bien le considérer comme un circuit routier. Son profil bosselé promet en tout cas une course éprouvante pour les mécaniques comme pour les pilotes…

Au départ, JK prend la roue de James Hinchcliffe. L’écart entre les deux hommes n’excédera que rarement la seconde tout au long des cinquante tours de course. Ils se mettent vite hors de portée de leurs poursuivants, et la neutralisation qui intervient entre le 13ème et le 15ème tour n’y change rien. Le Français se montre plus rapide dans les virages 12, 13 et 14, ce qui lui offre une seule et unique occasion de doubler son adversaire.

« J’ai pensé aux points et je n’ai pas voulu risquer l’accrochage » avouait JK après l’arrivée. Contrairement à ce qui s’était passé à Watkins Glen, il n’a pas fait de grosse faute. De mon côté, à force de rouler juste derrière, j’ai fini par rencontrer des problèmes d’usure des pneus et les derniers tours ont été difficiles. Je suis déçu de ce résultat, car j’aurais bien aimé augmenter encore mon avance au classement provisoire du championnat. »

La situation reste cependant confortable pour le pilote Sam Schmidt Motorsport, qui compte 55 points de plus que le Canadien de l’équipe Moore Racing. Après trois épreuves qui les ont vu s’affronter directement pour la victoire, un duel se dessine entre JK le rookie et James le redoublant. Il reste cinq manches à disputer, dont trois le mois prochain, à commencer par le meeting de Mid-Ohio Sports Car Course, les 7 et 8 août, où l’Indy Lights côtoiera non seulement l’Indycar Series, mais aussi l’American Le Mans Series. Avant cet important rendez-vous, JK redeviendra Jean-Karl pour quelques jours de vacances…en France !

Championnat après 8 épreuves:
01 J.K. Vernay (F) Points: 335
02 James Hinchcliffe (CAN) Points: 280 (-55)
03 Martin Plowman (GB) Points: 253 (-82)
04 Charlie Kimball (USA) Points: 252 (-83)
05 Sebastian Saavedra (COL) Points: 239 (-96) etc…

consequat. nunc Curabitur fringilla mi, risus Nullam Aenean porta. tristique Praesent