Grosse déception pour Tagliani

Lors d’une relance du PEAK Antifreeze & Motor Oil Indy 300 disputé samedi soir sur l’ovale du Chicagoland Speedway, le pilote québécois Alex Tagliani a été littéralement sorti de la course à la suite d’un incident impliquant le Brésilien Vitor Meira et le Japonais Hideki Mutoh.

Une excursion hors-piste de la recrue Ana Beatriz avait provoqué cette deuxième neutralisation au 78e des 200 passages de la 14e des 18 étapes de la série IZOD IndyCar 201, et alors que les voitures se préparaient à reprendre le combat au 86e tour, Meira a heurté l’arrière de la voiture de Mutoh qui a été poussée sur celle de Tagliani, endommageant la suspension arrière gauche et le ponton gauche. Tagliani terminera sa course dans les puits au 25e rang, tandis que Meira finira en neuvième position et Mutoh 12e.

À la suite d’un premier arrêt aux puits au neuvième tour alors que la course était neutralisée, le pilote de l’équipe de course FAZZT s’est retrouvé en 20e place, mais il a remonté le peloton pour prendre la tête au 58e tour. Alors qu’il entrait aux stands pour son second ravitaillement, il a manqué de carburant dans la ligne des puits, ce qui lui a fait perdre un tour sur les meneurs. Même s’il a éventuellement repris son tour perdu, cette situation dans les puits l’avait placé dans le dernier tiers du peloton, là où les incidents sont fréquents lors d’une relance de la course.

« Je suis extrêmement fier de l’équipe, a déclaré Alex Tagliani. Nous avons toujours eu de bonnes voitures pour les pistes ovales cette année, et encore une fois nous avons été en mesure de nous retrouver en tête avec les changements apportés à la voiture par l’équipe pour la course. Nous sommes partis du 20e rang pour remonter le peloton et mener la course. Mais nous avons eu un petit problème de carburant et nous avons perdu un tour sur les meneurs.

Nous avons réussi à reprendre ce tour perdu, et je pense qu’à ce moment tout était encore possible parce que nous étions remontés rapidement la fois précédente. À la relance de la course, ma voiture a été heurtée à l’arrière et je suis parti en tête-à-queue. C’était la fin de notre course. C’est dommage pour toute l’équipe, car la voiture Bowers & Wilkins-TorcUP était excellente. Je pense que nous étions l’équipe à battre. »

L’équipe Chip Ganassi Racing a déjoué tous ses adversaires lors de la course disputée samedi soir sous les réflecteurs sur l’ovale du Chicagoland Speedway pour donner à l’Écossais Dario Franchitti sa 26e victoire en IndyCar. Occupant le neuvième rang avant d’entrer aux stands pour le dernier ravitaillement au 172e tour, Ganassi a décidé de ne pas changer les pneus de la voiture de Franchitti qui est sorti le premier des puits pour filer vers la victoire.

Une lutte à trois de large lors des 23 derniers tours de piste a tout de même profité à Franchitti qui occupait l’intérieur de la piste ovale. Il a croisé l’arrivée avec une avance de 0,0423 seconde sur Dan Wheldon. Marco Andretti a pris le troisième rang devant ses coéquipiers Ryan Hunter-Reay et Tony Kanaan d’Andretti Autosport.

Classement des pilotes après 14 étapes
L’ordre du classement des pilotes demeure le même à la suite du PEAK Antifreeze & Motor Oil Indy 300. Will Power est toujours en tête avec 528 points, mais l’écart qui le sépare du deuxième rang détenu par le vainqueur de la course Dario Franchitti été réduit a 23 points à la suite de la 16e position enregistrée par Power. Alors qu’il disputait la victoire à Franchitti avec cinq tours à faire, Power a été obligé de s’arrêter aux stands pour ajouter un gallon de carburant. Scott Dixon, huitième en course, occupe toujours le troisième rang avec 443 points, suivi de Ryan Briscoe (406) qui a terminé au 11e rang après s’être élancé de la position de tête. Helio Castroneves complète le top cinq avec 398 points. Quant à Tagliani, il est 13e avec 254 points.

Les pilotes de la série IndyCar ne profiteront pas d’un long répit puisqu’ils en seront à leur troisième week-end de course consécutif avec la présentation du Kentucky Indy 300 disputé samedi soir prochain sur l’ovale d’un mile et demi du Kentucky Speedway situé à Sparta, Kentucky.

vulputate, ut pulvinar Donec ut et,