Honda interdit à Andretti d'engager Alonso !

Si Fernando Alonso participe aux 500 Miles d’Indianapolis cette saison, une chose est sûre, cela ne se fera pas au sein de la Andretti Autosport ni au volant d’une monoplace équipée d’un moteur Honda.

Le constructeur Japonais a en effet mis son véto en interdisant à toutes les équipes utilisant ses moteurs d’engager le pilote Espagnol pour les 500 Miles.

L’ancien champion de F1 va donc devoir désormais se focaliser sur les équipes Chevrolet si il veut reprendre le volant du monoplace en IndyCar.

Alors qu’un accord semblait proche avec Andretti après de nombreux mois de discussion, les patrons de la marque ont finalement tranché et Alonso ne pourra plus être associé à Honda Performance Development.

La collaboration entre Alonso et Honda en IndyCar avait pourtant bien débuté en 2017. Mais les critiques répétées du pilote et son engagement avec McLaren et un moteur Chevrolet l’année dernière ont fini de couper les ponts avec le constructeur Japonais.

Cette décision d’Honda ouvre donc la porte à un autre pilote pour un baquet au sein de la Andretti pour les Indy 500.

Du côté du pilote Espagnol, les choses se compliquent et les options restantes sont peu nombreuses. Au niveau des équipes utilisant un moteur Chevrolet, il reste potentiellement des baquets chez Arrow McLaren SP, Dreyer & Reinbold Racing, DragonSpeed, Juncos Racing, et la A.J. Foyt Racing.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

facilisis ut dapibus ante. Sed Praesent Nullam consectetur eget