Quatre à la suite pour Chase Elliott sur routier

Depuis plus d’un an Chase Elliott est invaincu en NASCAR Cup Series sur circuit routier. Il y avait eu Watkins Glen et le circuit routier de Charlotte en 2019, ila ajouté Daytona et conservé son titre à Charlotte en 2020.

Quatre victoires consécutives sur circuit routier, il fallait remonter à la fin des années 1990 et au début des années 2000 pour trouver trace d’une telle performance. C’était alors Jeff Gordon qui s’illustrait à Sonoma et Watkins Glen. Jeff Gordon et Chase Elliott sont les deux seuls pilotes à avoir gagné au moins quatre courses routières. Le quadruple champion en compte six de rang.

Vingt ans plus tard Chase Elliott est la nouvelle terreur des courses routières et pourtant ce n’est pas faute de faire des erreurs, sur la piste, comme l’an dernier lorsqu’il rate son premier freinage lors d’un restart ou dans les stands, comme cette année, lorsque son équipe oublie de serrer un des écrous à l’avant droit. Dans les deux cas le résultat est le même il remonte ses rivaux et s’en va chercher la victoire.

Outre le fait d’assurer sa qualification pour le troisième et dernier tour des playoffs, Chase Elliott accumule cinq points de playoffs supplémentaires qui pourraient s’avérer précieux dans trois semaines au moment de faire les compte pour connaître les qualifiés pour la finale.

J’avais une fois encore une voiture très rapide. Les courses routières nous réussissent bien. C’est toujours particulier de gagner ici. Les ateliers sont de l’autre côté de la rue.

Chase Elliott

Sous le drapeau à damier Chase Elliott devance Joey Logano, Erik Jones, Kurt Busch, Ryan Blaney, William Byron, Martin Truex Jr, Alex Bowman, Daniel Suárez et Clint Bowyer pour le top 10.

Très attendue, la pluie a finalement épargné les trente-huit pilotes qui compose le peloton de cette trente-deuxième épreuve de la saison en NASCAR Cup Series. Cependant, c’est bien sur une piste mouillée et avec des pneumatiques pluie que le départ a été donné.

Très rapidement les pilotes n’ont d’autre choix que de chausser des pneumatiques slicks, car la piste s’assèche et rouler en pneumatiques pluie s’avère être handicapant. Ty Dillon est le premier à passer en slick, un choix payant qui lui permet de remporter le premier segment.

Ryan Blaney remporte le deuxième segment après avoir pris le meilleur sur William Byron à mi-chemin. en début de dernier segment Kyle Busch est victime d’une crevaison à l’avant gauche ce qui enterre définitivement ses espoirs de qualification pour le Round of 8, tandis que Denny Hamlin, poussé par James Davison s’en va jardiner dans l’herbe détrempée de l’infield. Si le pilote de la Joe Gibbs Racing parvient à se sortir du piège sans créer de neutralisation, ce n’est pas le cas de Ty Dillon quelques tours plus tard.

Après Ty Dillon, c’est son frère Austin qui est à l’origine d’une neutralisation, le pilote de la Richard Childress Racing étant bien aidé par une poussette de Kyle Busch dans la ligne droite avant qui l’envoie dans le mur extérieur.

Leader de la course, Ryan Blaney part à la faute dans l’infield et est contraint de passer par la voie des stands pour chausser ses gommes. En repartant de son emplacement il est contrôlé en excès de vitesse, une sanction qui le relègue trente-quatrième et dernier dans le tour.

Ryan Preece hérite des commandes de la course pendant une dizaine de tours, mais fait bouchon pendant quelques tours, avant de céder face à Alex Bowman, Chase Elliott, Joey Logano et Kyle Busch en moins d’un tour.

À 24 tours du drapeau à damier des débris sur la piste sont à l’origine d’une nouvelle neutralisation. Matt Kenseth part également à la faute droit dans un mur de pneumatiques. Tous les pilotes à l’exception de Kyle Busch, Christopher Bell et Denny Hamlin passent par la voie des stands pour chausse des gommes neuves.

Kyle Busch parvient à conserver les commandes de la course pendant un peu plus d’un tour avant de se faire dépasser par Erik Jones puis Chase Elliott. Le pilote de la Hendrick Motorsports reprend les commandes de la course à moins de dix-huit tours de l’arrivée.

Le Round of 12 est donc terminé, Austin Dillon, Kyle Busch, Aric Almirola et Clint Bowyer sont les quatre pilotes éliminés de la course au titre. La semaine prochaine, le dernier tour des playoffs s’ouvrira sur le Kansas Speedway pour l’avant-dernière course de la saison sur un ovale d’un mile et demi.

Grille de départ
Résultats
Classement des pilotes à l’issue du deuxième tour des playoffs
Classement des propriétaires à l’issue du deuxième tour des playoffs
Classement des pilotes à l’amorce du dernier tour des playoffs
Classement des propriétaires à l’amorce du dernier tour des playoffs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ut ultricies ut pulvinar dictum porta. justo consectetur id mattis