Brad Keselowski bientôt multiple champion ?

Alors que la finale de la saison 2020 en NASCAR Cup Series se tiendra ce dimanche, US-RACING.COM vous propose un tour d’horizon des quatre prétendants au titre dans la catégorie reine.

Lors des deux premières décennies de ce vingt-et-unième siècle remporter plusieurs titres de champion n’est arrivé qu’à trois pilotes, Jimmie Johnson, Tony Stewart et Kyle Busch. Brad Keselowski pourrait rejoindre ce club.

En 2012 Brad Keselowski est devenu le premier pilote à remporter un titre de champion pour le compte de la Team Penske, puis six ans plus tard son coéquipier Joey Logano a apporté le second. Victorieux au moins une fois par saison ces dix dernières années, Brad Keselowski n’a manqué les playoffs qu’une seule fois dans cet intervalle. Cependant, 2020 marque sa seconde qualification au Championship 4 après 2017.

Pris dans un accident en ouverture de saison sur le Daytona International Speedway, Brad Keselowski a pris sa revanche lors d’une autre course emblématique, les Coca-Cola 600, remportant la première de ses trois victoires. Il s’est également imposé à Bristol puis au New Hampshire.

Onzième à Darlington en ouverture des playoffs il s’impose à Richmond ce qui lui assure une place dans le Round of 12 et ce malgré une trente-quatrième place à Bristol. Treizième à Las Vegas puis dix-huitième tant à Talladega qu’à Charlotte, Brad Keselowski se qualifie discrètement pour le Round of 8. Quatrième au Kansas, sixième au Texas, c’est avec une quatrième place à Martinsville et donc aux points, que Brad Keselowski décroche sa place dans le Championship 4 pour la seconde fois de sa carrière.

Dans le désert de l’Arizona Brad Keselowski n’a jamais trouvé les clés pour s’y imposer. Cependant, il compte six top 5 et dix top 10. Sa place moyenne à l’arrivée est de 13,5 ce qui en fait le septième meilleur pilote, mais seulement le troisième parmi les prétendants au titre 2020.

En mars lors de la première venue sur le Phoenix Raceway en NASCAR Cup Series, Brad Keselowski a pris la onzième place.

Depuis le début de la saison Jeremy Bullins est le nouveau chef d’équipe de Brad Keselowski. Cet ancien ingénieur de course de la Wood Brothers Racing de 2000 à 2002 est passé par la St Motorsports, la Robert Yates Racing et la Richard Childress Racing de 2003 à 2012 avant de rejoindre la Team Penske en 2012 en tant que chef d’équipe de la n°22 en NASCAR XFINITY Series. Il sera le chef d’équipe des deux titres propriétaires de la Team Penske en 2013 et 2014 en XFINITY.

En 2015, Jeremy Bullins retrouve la Cup et la Wood Brothers Racing en tant que chef d’équipe de Ryan Blaney. Le duo travaille pendant trois saisons dans cette écurie avant de poursuivre dès 2018 à la Team Penske pendant deux saisons. Ryan Blaney prendra la dixième place en 2018, puis la septième l’an dernier, au classement général.

En cas de titre ce dimanche, Jeremy Bullins deviendra le quarante-et-unième chef d’équipe à être sacré dans la division reine de la NASCAR. Surtout ce titre serait le troisième de la Team Penske. Depuis les débuts de l’ère moderne de la NASCAR (en 1972 – ndlr), seuls cinq écuries ont plus de trois titres, la Hendrick Motorsports avec 12, la Richard Childress Racing et la Junior Johnson & Associates avec six chacune, la Joe Gibbs Racing avec cinq et la Petty Enterprises avec quatre. La Team Penske compte trois victoires sur le Phoenix Raceway, en 1998 avec Rusty Wallace, puis avec Joey Logano en 2016 et en mars dernier.

À suivre :

  • Un deuxième titre en trois ans pour Joey Logano ?
  • Tel père, tel fils pour Chase Elliott ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

libero non tempus risus. risus sed justo tristique sem, Praesent mi,