Cyril Nousbaum vainqueur, Mickaël Cado sauve les meubles

Sur le Phoenix Raceway Cyril Nousbaum et Arthur Lehouck se sont expliqués une bonne partie de la course

D’abord de nombreuses neutralisations, puis de longs runs sous drapeau vert, la course de Phoenix s’est conclue sur une victoire de Cyril Nousbaum après une grosse bataille avec Arthur Lehouck, puis en fin de course c’est Kévin Pommier qui a émergé avant une ultime neutralisation qui a tout changé et permis à Mickaël Cado de prendre la deuxième place et sauver de gros points au championnat.

Cyril Nousbaum enchaîne donc une troisième victoire de suite après le Texas et Martinsville et continue de remonter au classement général.

C’était cool. C’était fun à rouler. C’était propre avec (Arthur) Lehouck. Il a fallu aller la chercher. J’étais mieux en long run derrière lui. À la fin Kévin (Pommier) remontait très bien, j’ai eu un peu peur de lui, mais le dernier drapeau jaune a tout changé. Je savais que j’étais plus fort en long run et en short run. Il ne fallait pas rater l’arrêt, ni la relance.

Cyril Nousbaum

Sous le drapeau à damier Cyril Nousbaum devance Mickaël Cado, Arthur Lehouck, Kévin Pommier, Paul Mazière, Seb Talagrand, Patrice Langlet, Joël Guez, Yohann Margot et Guillaume Hesnault.

Mickaël Cado signe la pole position devant Cyril Nousbaum, Arthur Lehouck, Kévin Pommier et Paul Mazière pour le top 5 de cette dixième épreuve de la saison disputée sur le Phoenix Raceway.

Cyril Nousbaum prend les devants dès le drapeau vert et compte un peu plus d’une seconde d’avance au moment de la première neutralisation, au quinzième tour suite à un contact entre Bruno Aguirre et Antoine Marc.

Tous les leaders passent par les stands et Mickaël Cado récupère les commandes de la course en ne changeant que deux pneumatiques. Il ressort des stands devant Cyril Nousbaum, Arthur Lehouck, Patrice Langlet et Paul Mazière.

Très rapidement Cyril Nousbaum reprend les commandes devant Arthur Lehouck et Mickaël Cado.

Peu après le trentième tour deux gros accidents surviennent coup sur coup. Tout d’abord, Julien Alavoine, Rodophe Delage, Yassine Barnak et Antoine Marc notamment, puis un énorme contact entre Ugo Debets et Jacques Recan qui se conclut par une envolée du pilote de la n°27.

Arthur Lehouck prend les commandes de la course au début du deuxième tiers de la course. Leader du classement général, Mickaël Cado se retrouve en fond de top 10 à la suite de quelques contacts avec le mur extérieur.

Après un nouvel accident impliquant notamment Francis Dechilly et Léandro Castro, Cyril Nousbaum et Arthur Lehouck s’expliquent pour la tête de la course portières contre portières, mais le pilote Williams eSports parvient à conserver les commandes.

S’il a pu reprendre la piste, Julien Alavoine est contraint à l’abandon juste avant le centième tour, ce qui conduit à un nouveau drapeau jaune et un passage par la voie des stands pour l’ensemble des leaders. L’ordre sur la piste ne change pas pour les deux leaders. Jonathan Berthier, à la lutte pour conserver sa place dans le top 25, malgré quatre départs de moins que ses rivaux, Kévin Pommier et Mickaël Cado complètent le top 5 à l’amorce des 50 derniers tours de la course.

Cyril Nousbaum prend finalement les commandes de la course au tour 120, mais reste sous la menace d’Arthur Lehouck, alors que pour la troisième place Kévin Pommier essaye de prendre le meilleur sur Jonathan Berthier, le tout sous la vision du leader du classement général.

Un contact avec le mur pour Arthur Lehouck permet à Kévin Pommier prendre la deuxième place. Le pilote de laToyota Supra n°91 est le seul à pouvoir rivaliser avec Cyril Nousbaum.

Pour la troisième place Jonathan Berthier et Arthur Lehouck se battent jusqu’à l’accrochage à dix tours du drapeau à damier, suite à sous-virage du pilote de la n°9 qui a été trop gourmand dans le virage n°3.

La semaine prochaine le peloton sera sur l’Homestead-Miami Speedway pour la onzième des quinze courses.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aliquam tristique Praesent risus. ut porta. leo. Lorem ut velit,