“Vous ne pouvez pas faire ça, pour moi ça va trop loin !” Logano contre l’idée de créer un drapeau jaune en finale

Dimanche 8 novembre 2020, Phoenix Raceway, Season Finale 500, Tour 270, Chase Elliott reprend les commandes de la course à Joey Logano. Game Over ! Le pilote de la Hendrick Motorsports s’en va décrocher la victoire et conquérir sono premier titre en NASCAR Cup Series, Joey Logano prendra la troisième place de la course et du championnat quelques dizaines de minutes plus tard.

Lorsqu’il se fait dépasser par Chase Elliott à une quarantaine de tours du drapeau à damier, Joey Logano sait qu’à la régulière il vient de perdre le titre. Sa seule chance de décrocher un second titre en trois ans est une neutralisation, mais celle-ci ne viendra pas. Même si créer un drapeau jaune lui a traversé l’esprit, le pilote de la Team Penske n’a pas sorti un adversaire pour arriver à ses fins et s’en est expliqué sur SiriusXM NASCAR Radio.

Nous nous disions “Et si je sortais volontairement une voiture ? Je rattrapais une voiture, je la déstabilisais, puis je passais dans les stands, prenais la première place pour remporter la course.” Qu’est-ce que cela dit de votre titre et de vous-même ? Où est la ligne ? C’est une vraie question que vous devez vous poser dans le feu de l’action. Je sais que j’ai était battu. Je me suis dit “C’est fini, je ne peux pas gagner cette course sans une neutralisation.” Je le savais. Je n’avais pas le cœur à ça (créer une neutralisation – ndlr.) Pour moi, ça va trop loin, mais ce n’est pas la bonne chose à faire. Vous ne le faites pas, mais vous espérez que quelqu’un le fasse pour vous.

Joey Logano

Rugueux en piste, Joey Logano le reconnaît bien volontiers, il n’est pas là pour se faire des amis, mais il admet y avoir une différence entre pousser quelqu’un et le sortir volontairement, à moins que ce soit dans le cadre d’une vengeance.

Pousser quelqu’un, c’est OK. Me pousser en ligne droite ? Je m’en fiche ? Je fais la même chose. Je serais hypocrite de me plaindre, mais sortir quelqu’un, c’est quelque chose qui je pense va trop loin. Si c’était quelqu’un à qui vous en deviez une et que c’est le bon moment pour lui rendre la monnaie de sa pièce, je pense que je pourrais vivre avec ça.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ut efficitur. ultricies Sed Donec libero