Mickaël Cado mate Cyril Nousbaum à Fontana

L’avant-dernière course de la saison automnale en US-RACING i-FRN Cup Series a vu la domination de Cyril Nousbaum et la victoire de Mickaël Cado.

Archi dominateur lors du long run sous drapeau vert, Cyril Nousbaum n’a rien pu faire face à Mickaël Cado en fin de course lorsque les neutralisations se sont enchaînées. Le pilote de la Race Clutch a pris les commandes de manière définitive dans les stands en ne changeant que deux pneumatiques contre quatre à ses rivaux, ce qui a fait la différence sur la piste.

C’est donc une troisième victoire de rang pour Mickaël Cado qui se rapproche du titre. Cependant, tout se jouera la semaine prochaine sur le Darlington Raceway pour la finale.

La course commençait mal. Je n’ai pas pu prendre part aux qualifications, donc je passe le premier run à remonter jusqu’en troisième ou quatrième position et je vois que Cyril s’effondre en fin de relai et je me suis dit qu’il y avait quelque chose à tenter. J’ai eu de la chance qu’il y ait ce premier drapeau jaune. On s’est bien bataillé avec Cyril, c’était assez proche. Heureusement que c’était très hachée en fin de course, car la voiture était très sous-vireuse et c’était plus compliqué.

Mickaël Cado

Mickaël Cado s’impose devant Cyril Nousbaum, Étienne Sénamaud, Guillaume Blaimont, Jacques Recan, Francis Dechilly, Kévin Pommier, Patrice Langlet, Ugo Debets et Antoine Marc pour le top 10.

Auteur de la pole position, Cyril Nousbaum survole les débats en début de course et est tout simplement intouchable sur long run.

Yohann Margot est à l’origine de la première neutralisation après 75 tours couverts, ce qui ruine la stratégie de Guillaume Hesnault qui tentait de ne faire qu’un seul arrêt. Tout le peloton se rue dans les stands pour chausser quatre gommes neuves et c’est finalement Cyril Nousbaum, déjà assuré du plus grand nombre de tours menés qui reprend les commandes devant Joël Guez, Mickaël Cado, Kévin Pommier et Jean-Philippe Chrétien pour le top 5.

Lors de la relance Mickaël Cado porte une attaque imparable sur Cyril Nousbaum pour les commandes de la course, tandis que dans les tours qui suivent, Joël Guez s’accroche avec Patrice Langlet sans que cela ne crée de drapeau jaune. C’est finalement Paul Mazière qui contraint à une nouvelle sortie de la voiture de sécurité suite à un contact avec Jean-Philippe Chrétien.

Mickaël Cado et Guillaume Hesnault ne changent que le train de pneumatiques extérieur, tandis que tous les autres changent quatre gommes. Une perte de contrôle de Julien Alavoine sur la relance entraîne Cédric Colléau dans le mur et une nouvelle intervention de la voiture de sécurité.

La voiture de sécurité revient en piste une quatrième fois suite à un nouvel accident de Cédric Colléau. Quelques pilotes choisissent de passer par la voie des stands. C’est le cas de Kévin Pommier, Paul Mazière et Guillaume Hesnault notamment.