The Race of Champions – Nations Cup a encore une fois réuni de grands champions. Car il fallait être de vrais champions de sport automobile pour piloter dans ces conditions. La pluie est tombée sur Paris sans discontinuer depuis le milieu de matinée, rendant la piste particulièrement glissante et piégeuse. Dans de telles conditions, les Finlandais ont excellé et devant plus de 50 000 spectateurs assis dans les tribunes du Stade de France.

L’équipe de Finlande, qui avait déjà remporté The ROC-Nations Cup en 1999, n’avait guère été heureuse au Stade de France, battue par la France en 2004 et vite éliminée l’an passé. Mais cette année, les Finlandais n’ont pas laissé passer l’occasion.

Heikki Kovalainen et Marcus Grönholm ont d’abord sorti l’équipe tenante du titre en ¼-finales, la Scandinavie de Mattias Ekström et Tom Kristensen, avant de s’attaquer au Team Playstation France en ½-Finale. Grönholm a perdu son duel face au Champion du monde Sébastien Loeb, mais de son côté, le pilote Renault F1 n’a pas tremblé face à Sébastien Bourdais. Heikki Kovalainen s’est imposé au volant du ROC-Car et de la Renault Mégane, qualifiant ainsi la Finlande pour la finale.

De son côté, l’Américain Travis Pastrana fut héroïque. Seul pour représenter l’équipe des USA suite aux forfaits de Jimmie Johnson et Scott Speed, tous deux blessés, la star des X-Games et Champion américain des Rallyes a tout d’abord éliminé l’Allemagne de Schneider et Schwarz, passant au pas de charge du ROC-Car à l’Aston Martin, puis du ROC-Car à la Citroën Xsara WRC.

Sur sa lancée, il a battu le Champion du monde des Rallyes 95 Colin McRae, puis le pilote F1 David Coulthard pour se qualifier – et qualifier les USA – pour la finale ! Jimmie Johnson, qui a tenu à faire le déplacement à Paris pour soutenir son compatriote, déclarait : « Travis fait un super boulot. C’est incroyable dans ces conditions face aux meilleurs spécialistes du circuit et du rallye… Finalement, il n’avait pas besoin de moi ! Je le soutiendrais jusqu’au bout. »

En finale, alors que le public du Stade de France s’était trouvé un nouvel héros, Travis effectua un tête-à-queue dans son 1er round face à Heikki Kovalainen. Mais Marcus Grönholm n’était pas dans un bon jour : il a calé au départ avec la Citroën Xsara WRC, laissant Pastrana égaliser. Kovalainen, déjà vainqueur surprise de The Race of Champions ici même en 2004 face à Loeb, s’est une nouvelle fois montré intraitable, mettant fin au rêve de Pastrana et des Etats-Unis. « La Finlande n’avait pas encore remporté The Nations Cup au Stade de France. C’est un moment exceptionnel. J’ai vraiment dû rouler au maximum pour battre Travis. C’est un garçon très très rapide. »