Pour clôturer la saison 2007 de NASCAR Nationwide Series, Rick Hendrick avait décidé d’associer Casey Mears et Alan Gustafson afin qu’ils s’habituent à travailler ensemble dès les débuts de la saison.

Après des essais hivernaux globalement réussis par l’écurie, Casey Mears pouvait aborder les Daytona 500 plus confiant que jamais. Plutôt à l’aise sur les superspeedways – Mears a terminé second du Daytona 500 2006 derrière Jimmie Johnson – ajouté à cela la domination de la Hendrick Motorsports avec la nouvelle voiture la saison dernière et l’arrivée très médiatisée de Dale Earnhardt Jr. au sein de l’écurie et il semblait difficile voire impossible pour certains observateurs qu’une voiture de la Hendrick Motorsports ne se retrouve pas sur la Victory Lane au soir de l’ouverture de la saison 2008.

Après la victoire de Dale Earnhardt Jr. lors du Budweiser Shootout, puis lors de sa Gatorade, le sentiment d’invincibilité de la Hendrick Motorsports semblait se confirmer. Pourtant en ce dimanche 17 février 2008, il faudra se tourner vers la neuvième position pour apercevoir le premier pilote Hendrick en la personne de Dale Earnhardt Jr.. Casey Mears était pourtant dans le groupe de tête à quelques tours de l’arrivée, mais il se laissait déporter trop à l’extérieur, et Tony Stewart n’avait d’autre jouer que d’envoyer dans le muret extérieur le pilote californien. Bilan de cette erreur, Mears se classe 35ème de l’épreuve.

En arrivant sur ses Terres à Fontana, Casey Mears espérait bien se reprendre, mais il a été très tôt impliqué dans un accident, il sera classé 42ème. Après la course sur l’Auto Club Speedway de Fontana, Mears repartait avec deux abandons et pour meilleur résultat sa 35ème place à Daytona. Le pilote de la Hendrick Motorsports n’avait à ce jour toujours pas mené un tour, et il n’avait pas encore vu une seule fois le drapeau à damiers.

C’est à Las Vegas que se déroulait la troisième manche de la saison. Dans la capitale mondiale du jeu, Casey Mears ne devait pas calculer, il a absolument besoin d’un bon résultat pour d’une part se relancer mais aussi et surtout redonner le moral à toute son équipe. C’est avec une treizième place que Casey quitte le Nevada.



Jason Smith / Getty Images for NASCAR

En route donc pour Atlanta – l’ovale le plus rapide de la saison – et Casey doit confirmer la bonne forme entrevue à Vegas pour continuer sa remonter et ainsi espérer une hypothétique qualification pour le Chase. Classé dix-septième de l’épreuve, Mears poursuit sa lente remontée vers le haut du classement.

A Bristol et plus que sur tout autre circuit – Martinsville excepté – il faut s’armer d’une bonne dose de patience. Après l’annulation des qualifications pour cause de pluie, Mears part depuis la cinquième place, puisque pour la dernière fois de la saison c’est le classement 2007 des propriétaires qui est utilisé en cas de pluie lors des qualifications. Mais Casey Mears va une nouvelle fois cette saison passer une course difficile ne prenant que la 42ème et avant dernière place de l’épreuve.

Après cinq courses le bilan de Casey Mears est quasi-catastrophique. Avec 368 points, Casey Mears ne pointe qu’à la trente-troisième place du classement, et ne compte que seize points d’avance sur Jamie McMurray trente-sixième du classement. La ligne de statistiques de Casey est tout bonnement vide, puisqu’il n’a pas encore signé de pole position ni fini une seule course dans le top-10.

Il faut aussi se souvenir que l’an dernier Mears avait connu un début de saison très difficile avant de relever la barre avec notamment une victoire sur le Lowe’s Motor Speedway lors des Coca Cola 600. Casey Mears avait cependant terminé la saison à la quinzième place du classement.

Cependant si la situation de Mears venait à perdurer il se pourrait que son contrat – qui se termine à la fin de la saison 2009 – ne soit pas reconduit. Des jeunes pilotes comme Brad Keselowski ou bien encore Landon Cassill sont des candidats potentiels pour lui succéder. Le premier cité réalise un bon début de saison ; quatrième à Bristol – son meilleur résultat en carrière – il pointe actuellement à la huitième place du classement général. Pour Landon c’est l’inexpérience en course qui pourrait jouer en sa défaveur puisqu’il n’a pas encore pris le départ d’une course cette année, et qu’il est prévu qu’il ne que quelques épreuves.