En 2007, alors qu’il n’a pas effectué l’intégralité du championnat, Keselowski avait montré de belles choses. Mais c’est réellement l’an dernier qu’il s’est affirmé avec deux victoires, onze top-5 et vingt top-10 en trente-cinq courses.

Maintenant qu’il a prouvé qu’il pouvait être un candidat au titre, il devra prouver dès ce week-end qu’il peut assumer ce statut de champion potentiel. Seizième et cinquième de ses deux premières courses sur le Daytona International Speedway, Brad Keselowski possède de belles statistiques.

Son ‘Driver Rating’ est de 94,6 et sa position moyenne est de 10,5. Il a également à son actif 199 dépassements sous drapeau vert ainsi que cinq meilleurs tours. Keselowski a passé 72,4 % de ses tours dans le top-15.

Mais à Daytona la compétition est toujours importante et cette année encore bon nombre des pointures de la NASCAR Sprint Cup Series viendront faire l’épreuve de Nationwide la veille. Voici quelques statistiques des adversaires de Keselowski.

Tony Stewart a trois victoires à Daytona – dont celle de l’année dernière – et possède un ‘Driver Rating’ de 109,1, une position moyenne de 10,4, 20 meilleurs tours et 71,7 % de ses tours ont été bouclés dans le top-15. Alors qu’il roulera samedi au volant de la Chevrolet n°80 de la Hendrick Motorsports, Stewart pourrait se transformer en allié de poids pour le pilote de la JR Motorsports.

Un autre pilote pourrait bien aider Keselowski ce week-end il s’agit ni plus ni moins que de son patron en NASCAR Nationwide Series, Dale Earnhardt Jr.. Très à l’aise sur les courses à plaque de restrictions, Dale Jr. comptabilise 54 meilleurs tours depuis 2005, soit plus qu’aucun autre pilote, il a un ‘Driver Rating’ de 107,8 et une position moyenne de 9,4. En quinze départs à Daytona, le patron de la JR Motorsports a cinq succès, huit top-5 et neuf top-10.

L’inoxydable Kyle Busch sera également à surveiller puisqu’il fera une nouvelle fois les trois courses ce week-end ! En Nationwide il a un ‘Driver Rating’ de 102,2 et il s’était classé second de cette course l’an dernier, derrière son coéquipier de l’époque Tony Stewart.