Quelques heures après avoir remporté haut la main la course de NASCAR Camping World Truck Series, Kyle Busch a réalisé la même performance samedi soir lors de l’épreuve des Stater Bros. 300 en NASCAR Nationwide Series sur l’Auto Club Speedway.

En décrochant sa 22ème victoire en Nationwide Series, Busch est devenu le premier pilote de l’histoire à remporter deux courses dans deux séries Nationales de la NASCAR le même jour.

Busch avait déjà été très proche de réaliser cet exploit lorsqu’il avait terminé à 0.005 secondes derrière Jamie McMurray le 7 juillet 2007 lors de la course de NASCAR Sprint Cup Series à Daytona après avoir remporté l’épreuve de Nationwide décalée au même jours à cause de la pluie.

Dimanche, il tentera de décrocher un nouveau record – remporter toutes les courses d’un week-end de NASCAR sur le même circuit.

Samedi soir, il n’a laissé aucune chance à ses adversaires sur la piste. Le seul suspens a eu lieu lors du restart au tour 135 après que Carl Edwards soit ressorti devant Busch de la ligne des stands après le dernier arrêt des deux pilotes.

Busch a alors plongé à l’intérieur de la trajectoire pendant que Kevin Harvick faisait l’extérieur. A trois de front durant tout le premier virage, c’est finalement Busch qui a eu le dernier mot et repris la tête du peloton dans les virages 3 et 4.

A partir de là, Busch a creusé l’écart avec ses poursuivants pour finalement couper la ligne avec 1.011 secondes d’avance sur Harvick. Joey Logano, Edwards et David Ragan. Jeff Burton, David Reutimann, Brian Vickers, le rookie Brendan Gaughan et Steve Wallace ont complété le Top-10 de l’épreuve.

« Cela a été incroyable, » a déclaré Busch. « J’ai juste été un peu nerveux lors de ce dernier restart… mais c’est pour ce genre de choses que les fans viennent voir les courses. »

Harvick a tout tenté pour prendre l’avantage lors de ce dernier restart, mais il n’a pas réussi à prendre l’avantage.

« J’ai eu une opportunité lorsque Kyle et Edwards étaient à la lutte lors du restart – en tous les cas c’est l’impression que j’ai eue… Mais je n’ai pas réussi à en profiter. »

Busch, qui a mené 143 des 150 tours de course, a survolé le peloton depuis le premier drapeau vert. Avant de devoir repasser par les stands pour ravitailler au 40ème tour, le pilote de la Joe Gibbs Racing a même compté jusqu’à 8 secondes d’avance.

Après cette première série de ravitaillements sous drapeau vers, Busch était toujours en tête devant Kevin Harvick, mais avec cette fois 11.486 secondes de marge. Mais Michael McDowell a subi un crash effrayant dans le virage n°2 et forcé les officiels à neutraliser la course au tour n°52 réduisant à zéro l’avance de Busch.

A ce moment, il ne restait plus que 14 des 43 voitures dans le tour du leader.

« C’est clairement la meilleure voiture qui a gagné – il n’y a aucun doute. C’était incroyable. » a déclaré Edwards.