Faits marquants :

Dario Franchitti a enregistré sa neuvième victoire en IndyCar Series. Sa dernière remontait à Chicagoland en 2007 lors de la finale du championnat au cours de laquelle il remportait le titre de champion. Depuis son arrivée en IRL, c’est sa première victoire sur circuits routiers/urbains.

Grâce à son pilote, Chip Ganassi Racing porte son nombre de victoires à 25.

Avec une belle deuxième place, l’Australien Will Power obtient son meilleur résultat en carrière. Auparavant sa meilleur arrivée était une quatrième position décrochée à Mid-Ohio en 2008.

Pour son 100ème départ, Tony Kanaan a fini troisième. C’est son onzième top-10 consécutif, la série en cours la plus longue de l’histoire de l’IndyCar Series. Grâce à ce podium, il compte désormais 68 top-5 ce qui le place en tête de ce classement.

Parti 22ème, Danica Patrick a décroché une excellente quatrième position, son 12ème top-5. C’est son premier top-5 depuis Infineon en août 2008. Avec 18 places gagnées, c’est la pilote qui a le plus progressé durant la course.

Dan Wheldon a décroché son 55ème top-5 en finissant cinquième.

Avec une sixième place, Marco Andretti totalise maintenant 22 top-10 en 55 départs.

Après ses démêlés avec la justice, Helio Castroneves a terminé 7ème. Ce résultat lui permet d’avoir maintenant 89 top-10 en 115 départs.

En finissant neuvième, Robert Doornbos a obtenu son meilleur résultat en carrière.

Le Canadien Alex Tagliani a terminé 10ème, son second top-10 de la saison.

Sept équipes différentes composent le top-10.

Déclarations d’après course :

Dario Franchitti (Chip Ganassi Racing) : « J’ai pas mal de victoires en CART sur les routiers et circuits en ville, mais je n’en avais pas encore en IndyCar Series, donc en avoir enfin une me satisfait pour toutes sortes de raisons. Après tout ce que nous avons traversé l’année dernière et après que Chip (Ganassi) soit venu me dire ‘Hey, est-ce que tu veux conduire l’une de mes voitures ?’. Et maintenant nous sommes de retour ici, vainqueurs ensemble. En finissant deux fois deuxième ici derrière ses voitures, je lui ai dit la nuit dernière ‘Si tu ne peux pas les battre, rejoint-les.’ et nous voici, grâce à mon équipe et à toute l’écurie Target. C’est bon de revenir et de voir les tribunes remplies ainsi que le buzz sur le circuit.« 

Will Power (Team Penske) : « C’était une super journée. Nous n’avions pas de radio ni de télémétrie. Je suis très heureux. Deuxième est très bien. Je suis heureux pour tous les gars. Ils ont fait beaucoup d’efforts pour ça. Je veux vraiment remercier Roger Penske et Tim Cindric pour avoir apporté la voiture Verizon Wireless ici pour moi. J’ai vraiment apprécié. Ils m’ont donné une super opportunité, et je ne peux pas les remercier assez.« 

Tony Kanaan (Team Andretti-Green Racing) : « J’imagine que nous travaillons mieux sous pression. C’est un bon jour pour Andretti-Green Racing. Super boulot de la part du 7-Eleven team. C’est comme cela que nous comptons les points et que nous avançons. Quand nous avons la voiture pour gagner, nous gagnons, et lorsque nous ne l’avons pas, nous finissions sur le podium.« 

Danica Patrick (Team Andretti-Green Racing) : « C’était du bon travail d’avoir établi cette stratégie. Nous avons ravitaillé aux bons moments. Si le drapeau jaune était tombé un peu mieux, nous aurions eu la tête, et il n’y avait pas de zones de dépassements. Malheureusement, j’ai fait une petite erreur et Will Power s’est infiltré ainsi que Tony Kanaan à cause de la ligne des stands, mais c’est bizarre parce qu’il n’aurait jamais pu me passer autrement (…). Mais évidemment c’est un résultat bien meilleur pour nous et je suis vraiment fière de la manière dont nous sommes restés concentrés et avons fait un résultat au lieu de nous laisser aller. L’équipe Motorola a fait un super boulot pour me faire sortir rapidement des stands.« 

Dan Wheldon (Panther Racing) : « Jusque là, l’équipe a fait un travail fantastique pour gérer les courses, c’était certainement une course différente. Il n’y avait pas beaucoup de dépassements sur la piste. Une fois que j’ai quitté les pneus noirs, avec lesquels j’ai bataillé pour faire tourner la voiture et remettre la puissance, la voiture a repris vie. Une fois que la gomme s’est déposé sur la piste, cela nous a aidé aussi. Je pense que nous avons été très compétitif tout le week-end. C’était important pour nous de marquer des points avant de se diriger vers le Kansas, parce que je suis très confiant pour cette course. Mais l’IndyCar est si relevé que vous ne pouvez pas compter les points trop tôt.

Marco Andretti (Andretti-Green Racing) : « Je pense qu’aujourd’hui fut vraiment le fruit de gros efforts de la part de l’équipe. Nous avons trouvé de la vitesse durant le warm-up ce matin, nous permettant d’être dans le rythme et de nous frayer un chemin dans le paquet. L’équipe a fait un super boulot dans les stands et Kyle (Moyer) a fait d’excellents choix pour nous placer devant. Malheureusement nous avons été retenus par quelques drapeaux jaunes, mais nous avions l’une des voitures les plus rapides, incontestablement. Ce week-end, nous avons beaucoup appris sur ce que nous avons besoin pour le reste de la saison. J’attends avec impatience le Kansas.« 

Helio Castroneves (Team Penske) : « ‘Wow’, c’est le premier mot que me vient à l’esprit. C’était un jour spécial pour moi. Avant la course, pendant que je roulais autour du circuit (pendant la parade), la foule m’a donné un accueil formidable, je pouvais voir qu’ils ne portaient pas tous mon tee-shirt, mais ils n’en tenaient pas compte. Ils m’encourageaient. C’était très émouvant et je me suis dit ‘Je dois courir, je dois me concentrer’. Je dois remercier tous mes supporters venant du monde entier pour leur soutient. C’est un moment que je n’oublierai jamais. C’est ça ma thérapie. J’ai besoin de choses comme celles-là pour oublier ce qui s’est passé.« 

« C’était difficile au début pour l’équipe. Je ne voulais toucher personne. J’ai vu que le nez de ma voiture avait quelques griffures, mais c’est ce qui arrive quand vous n’avez pas été au volant pendant un moment. Ca vous prend un peu de temps pour à nouveau apprécier les distances (entre les voitures). C’était amusant. J’ai eu une heure et demie (pendant les essais et qualifications), la plupart du temps j’étais tout seul. Quand vous roulez derrière quelqu’un, la voiture change beaucoup. Enfin, j’ai réussi à me mettre dans le rythme, et je me sentais bien mieux (…). Je suis heureux d’apparaître en tant que pilote à nouveau, et je suis content de finir et d’être dans le championnat.«