La seule chose encore plus incroyable que la première victoire de Tony Stewart en tant que pilote/propriétaire à sûrement été la façon dont il l’a célébrée dimanche sur le Pocono Raceway. La chose incroyable, c’est qu’il ait encore pu faire un burnout de folie après avoir utilisé tous les moyens possibles pour économiser du carburant, y compris en coupant son moteur à l’entrée du virage n°1, afin d’aller chercher la victoire des Pocono 500.

Cette victoire est la 34ème de Stewart en tant que pilote de NASCAR Sprint Cup, mais la première depuis qu’il est devenu propriétaire de la Stewart-Haas Racing durant l’inter saison. C’est la première victoire d’un pilote/propriétaire depuis Ricky Rudd à Martinsville le 27 septembre 1998.

« Il fait un burnout de folie » a déclaré le crew chief de Jeff Gordon, Steve Letarte quand Stewart a commencé à faire des donuts sur la ligne droite avant.

Après avoir conservé une vitesse minimum lui permettant de rester devant Carl Edwards, lui aussi à court de carburant, Stewart a coupé la ligne avec 2.004 secondes d’avance sur la Ford n°99. David Reutimann a terminé troisième suivi de Gordon, bien aidé par la stratégie de son crew chief Letarte. Ryan Newman, le coéquipier de Stewart à une nouvelle fois signé un Top-5.

Stewart, qui avec cette victoire augmente son avance au championnat sur Gordon, a perdu plus de quatre secondes sur Edwards lors des 10 derniers tours en économisant son carburant.

« Calmez-vous les gars, on va réussir » avait annoncé Stewart à son équipe dans sa radio alors qu’il entrait dans le dernier virage. « Mon dieu, je suis fier de vous les gars. Vous allez me faire passer pour un génie maintenant. »

« Nous ne t’avons pas dit comment économiser le carburant, » a répondu son crew chief Darian Grubb.

Effectivement, Stewart a su parfaitement comment utiliser jusqu’à la dernière goutte d’essence pour amener la voiture n°14 sur la Victory Lane pour la première fois depuis le 8 décembre 1968 à Montgomery quand Bobby Allison avait battu Richard Petty sur la ligne. Pour information la course de Pocono de dimanche marquait la 1329ème épreuve de la voiture n°14 depuis la victoire d’Allison.

Stewart avait roulé pendant dix ans pour le compte de la Joe Gibbs Racing décrochant 33 victoires et deux titres de champion, mais la victoire de dimanche a un goût bien particulier pour celui que l’on surnomme ‘Smoke’.

« J’ai toujours travaillé avec un bon groupe chez Gibbs, mais c’est quand même différent quand ce groupe est le vôtre. Vous avez, c’est important quand c’est à vous que revient le mérite d’avoir mis ces personnes ensemble. »

Edwards, qui avait remporté l’épreuve de Pocono en août dernier en économisant lui aussi le carburant a en fait perdu la course dans les stands lors du dernier ravitaillement sous drapeau jaune au tour 159. Après une neutralisation pour débris, la NASCAR a été obligée de rallonger l’interruption pendant sept tours à cause d’une légère pluie.

« Je ne pensais pas que Tony pourrait économiser autant de carburant, mais il a fait un superbe boulot. » a déclaré Edwards qui a mené 103 des 200 tours de la course. « Notre voiture était très bien et surtout économe en carburant. Je suis très fier de mes gars. Ils ont fait du bon boulot dans les stands. Tony nous a battu sur le fil à la sortie des stands et c’est surtout grâce à la position de son Box (n°1). »

Au classement général Edwards gagne cinq positions et pointe désormais à la sixième place à 281 points derrière Stewart.

En raison d’un accident lors des essais de samedi, Stewart pilotait dimanche sa voiture de réserve et s’était donc élancé depuis la dernière place sur la grille. Dale Earnhardt Jr. a terminé à la 27ème place pour sa deuxième course avec son nouveau crew chief Lance McGrew. Ce résultat lui fait perdre deux places au classement général où il pointe maintenant 20ème.

Un problème de pompe a fait perdre 18 tours à Kurt Busch qui a finalement coupé la ligne en 37ème position. Il perd une place au championnat et est maintenant cinquième à 224 points derrière Stewart.

Jimmie Johnson est tombé en panne d’essence dans le dernier tour, mais à quand même réussi à terminer septième pour conserver sa troisième place au championnat.

Denny Hamlin, l’un des grands favoris de cette épreuve a rencontré un problème dès le premier tour quand l’alimentation en carburant s’est coupé sur sa Toyota dès le premier tour. Il a finalement coupé la ligne en 38ème position et perdu cinq places au championnat. Il est 12ème et dernier qualifié potentiel pour les playoffs.