Emily
Sue Steck
participe à la saison de NASCAR Whelen All-American Series sur le
LaCrosse Fairgrounds Speedway dans le Winsconsin. Le 13 juin, elle est devenue la première femme à remporter une victoire sur ce circuit qui a vu débuter Matt Kenseth au début des années 90. Il y a quelques
jours, elle répondait aux questions que vous lui aviez posées.

US-Racing.com
:

Tout d’abord, merci à vous d’accorder cette interview à
US-Racing.com !

Comment
se déroule votre saison en NASCAR Whelen All-American Series (NWAAS)
?

Emily
Sue Steck :

Et bien, jusque maintenant c’est une saison très intéressante. Ça
a commencé avec une quatrième place puis un autre top-10. La
troisième semaine, je me suis qualifiée cinquième sur 22. A peu
près trois tours après le début de la course, j’étais à
l’extérieur, et la voiture qui était à ma gauche a été un peu
loose et a touché ma voiture, ce qui a fait que j’ai viré vers
l’infield et alors une autre voiture a percuté au niveau du pneu
avant-gauche. J’étais en train de braquer à droite pour redresser
et l’impact sur le pneu avant-gauche a fait tourner le volant vers la
gauche. Le rayon du volant est venu toucher et casser mon pouce. Je
n’ai donc pas pu finir la course !! Mais je suis revenue en piste la
semaine dernière et j’ai choisi de prendre le départ de l’arrière
du peloton pour remonter à mon rythme jusqu’à la 11e place. Encore
deux semaines de plâtre et je serai comme neuve !

US-Racing
:

Quel a été votre parcours avant de rejoindre la NWAAS ?

Emily
Sue Steck :

Je
pilote sur le Lacrosse Fairgrounds Speedway depuis environ 7 ans, et
c’est ma troisième saison en NWWAS, la première dans le cadre du
programme Drive for Diversity (D4D). Avant de piloter des Late Model,
j’ai piloté en Sportsman Division pendant deux ans, et avant j’ai
piloté pendant deux ans dans la division Thunderstox.

US-Racing
:

Pouvez-vous nous parler du programme NASCAR Drive for Diversity ? De
quoi s’agit-il ?

Emily
Sue Steck :

Je remercie vraiment le programme NASCAR Drive for Diversity. Rien
que d’être sélectionner pour participer au « combine »
en octobre à South Boston a été un honneur et une super
expérience. Être l’un des douze pilotes sélectionnés dans le
programme, est un accomplissement qui m’enthousiasme vraiment
beaucoup. Faire partie du programme apporte beaucoup de superbes
opportunités pour moi, opportunités que je n’aurais pas eu si je
n’avais pas participé au programme. J’aime ce que le programme fait
pour les pilotes pour moi, et j’attends avec impatience d’autres
opportunités !

US-Racing
:

Qu’attendez-vous de la saison 2009 ?

Emily
Sue Steck :

J’ai quelques grands espoirs et objectifs pour moi en cette saison
2009. L’an dernier, mon but était de faire des top-10, mais cette
année je recherche plus de top-5 et de la constance sur la saison
entière. Je voudrais aussi plus de très bonnes qualifications.

US-Racing
:

Quel est le niveau de l’équipe DMT Motorsports par rapport au reste
du plateau ?

Emily
Sue Steck :

Je dirais que DMT est un des top-teams sur le LaCrosse Fairgrounds
Speedway. L’équipe se compose de moi-même, du champion national
2007 de la NASCAR Whelen All-American Series, Steve Carlson, et de
Kevin Nuttleman, 10 fois champion sur ce circuit. Il n’y a pas
beaucoup d’équipes sur le LaCrosse Fairgrounds Speedway, mais il y a
beaucoup d’autres pilotes compétitifs, mais je voudrais dire que mes
deux coéquipiers sont des pilotes extraordinaires.

US-Racing
:

Êtes-vous en contact avec une ou plusieurs équipes impliquée(s)
dans l’une des trois séries nationales de la NASCAR ?

Emily
Sue Steck :

Je ne suis personnellement pas en contact avec une équipe impliquée
dans une des séries nationales. Je sais que mon coéquipier, Steve
Carlson, les connait un peu pour avoir piloté avec eux pendant des
années. Je n’ai moi-même pas de contact avec d’autres équipes.

US-Racing
:

Est-ce que vous avez des projets pour aller en ARCA dans un avenir
proche ? Quand pourrons-nous voir Emily Sue Steck dans l’une des
trois séries nationales de la NASCAR et cela fait-il partie de vos
objectifs ?

Emily
Sue Steck :

Pour le moment, il n’y a pas de projet pour que je courre en ARCA.
Vous ne pouvez pas savoir exactement quand vous allez m’y voir ou
dans une autre division, mais je peux promettre que si l’opportunité
se présente, elle ne sera pas rejetée. Je suis impatiente de voir
où ma carrière va me mener, mais je suis ouverte à toutes les
opportunités.

US-Racing
:

Quelle équipe de NASCAR Sprint Cup rêvez-vous d’intégrer ?

Emily
Sue Steck :

Pour être honnête, n’importe laquelle !!! Etre une de ces 43
voitures serait un rêve qui deviendrait réalité !

US-Racing
:

Ici, en Europe, la quasi totalité des circuits sont des circuits
routiers. Avez-vous de l’expérience sur ce type de circuits ?

Emily
Sue Steck :

Le seul type de circuit sur lequel j’ai piloté est un ovale, de 0,25
de mile à 0,625 mile et quelques-uns entre ces deux-là. J’ai
toujours voulu essayer de piloter sur circuit routier bien sûr !

US-Racing
:

Quelle est votre idole, votre pilote favori ?

Emily
Sue Steck :

En grandissant, j’ai toujours encouragé Dale Earnhardt. Un de mes
autres grand favoris était Rusty Wallace. Mais je voudrais dire que
je regarde plus les pilotes locaux, et c’est vraiment super de
pouvoir piloter avec eux maintenant.

US-Racing
:

Est-ce qu’une femme pilote (Shawna Robinson, Sarah Fisher, Danica
Patrick ou une autre) a influé sur votre choix de carrière ?

Emily
Sue Steck :

Je ne dirais pas qu’elles aient influé sur mon choix de carrière,
mais puisque c’est ce que j’aime faire, elles ont certainement une
grande influence maintenant. Elles seraient des modèles, parce
qu’elles ont rencontré, au cours de leur carrière, de nombreuses
difficultés que j’ai ou que je vais rencontrer moi aussi, même si
ce ne sont pas toutes les mêmes.

US-Racing
:

Est-ce que le fait d’être a été un avantage dans votre carrière ?
Ou pas du tout ?

Emily
Sue Steck :

Être une femme dans un sport dominé par les hommes a ses avantages
et ses inconvénients. Bien sûr, un inconvénient est qu’il est
difficile d’être respectée, et parfois encore plus dur d’être
prise au sérieux. Un des avantages majeurs que j’ai observé est que
les femmes sont quelque peu plus remarquables que les hommes sur la
piste. Cela donne de nouvelles opportunités pour les sponsors de
rejoindre notre sport. Par exemple, mes coéquipiers et moi sommes
chacun sponsorisés par une station de radio locale. La différence
cependant, c’est que la radio qui s’affiche sur ma voiture est plus
orientée vers les femmes. Donc je pense que de ce point de vue, être
une femme est un avantage.

US-Racing
:

Est-ce que les gens se comportent avec vous de la même façon que si
vous étiez un homme ?

Emily
Sue Steck :

J’aimerais dire qu’ils le font, mais ce n’est pas toujours le cas. Il
a fallu un certain temps pour obtenir le même respect sur la piste
qu’un autre pilote. Ils pilotent de façon plus rude autour de moi,
ce qui dans un sens me fait progresser. Je pense que ça s’améliore,
et j’espère que ça va continuer sur cette voie.

US-Racing
:

Qu’est-ce qui fait la différence entre un bon pilote et un champion
? Quelles sont les qualités qui font le différence ? Et comment
acquiert-on ces qualités ?

Emily
Sue Steck :

Je pense qu’il y a deux types de champions, l’un qui est évidemment
celui qui est le mieux placé au classement, et l’autre qui est le
mieux classé parmi ses pairs. Il y a de nombreux pilotes qui
espèrent devenir champion dans leur classement, mais il y a de
nombreux autres pilotes qui sont des champions en se basant sur leurs
actes. J’espère un jour devenir championne au classement et parmi
les autres pilotes.

US-Racing
:

Comment un pilote se prépare-t-il physiquement et psychologiquement
?

Emily
Sue Steck :

Je me prépare physiquement en travaillant de façon régulière. Je
vais aussi dans une salle de gym, donc c’est parfait. Durant
l’intersaison, je fais aussi beaucoup de musculation pour la force.
Au cours de la saison, je fais beaucoup de circuits d’entraînement
et de cardio pour garder mon endurance. Mentalement, c’est une autre
histoire. J’ai l’habitude de passer seule les quelques minutes avant
une course, et ne penser qu’à la course et à la façon dont je veux
me voir piloter.

US-Racing
:

Merci beaucoup encore une fois Emily et si vous désirez ajouter
quelque chose, vous avez la parole, et bonne chance pour cette année
!

Emily
Sue Steck :

Merci beaucoup. J’espère avoir une bonne saison, et merci pour votre
soutien !!

US-Racing
:

Encore merci à Emily Sue Steck d’avoir pris le temps de répondre
aux questions d’US-Racing.com. Pour plus d’informations sur E
mily,
vous pouvez visiter son site Internet :
http://wlxr.com/emilysue.html.