Mario Andretti continue sa mission

Mario Andretti dit “Super Mario” n’a probablement jamais aussi bien porté ce surnom. En effet après une carrière exceptionnelle et des victoires dans absolument toutes les catégories automobiles, Andretti continue de s’impliquer corps et âme dans ce sport qui lui tient tant à coeur. Mario est l’acteur le plus actif concernant le projet de réunification des deux séries monoplaces aux Etats-Unis, le ChampCar et l’IndyCar. Récemment il a tenu des propos concernant la douleur qu’il ressent de voir cette discipline décliner au point qu’elle a perdu une grande partie de sa crédibilité aux yeux des spécialistes.

Pourtant il y a quelques mois, Mario révélait qu’il était confiant qu’un accord soit rapidement trouvé en coulisses. Mais alors que tout semblait réuni pour enterrer la hache de guerre, une réunion cruciale a été annulée au dernier moment. Voici ce qu’Andretti a ressenti sur le coup :
J’ai presque pleuré. J’avais une situation mise en place tous ensemble où une réunion d’informations était planifiée, et ça a déraillé.

Mario n’a pas enoncé les raisons pour lesquelles les derniers rendez-vous ont été annulés, mais il n’hésite pas à avouer que la fierté des dirigeants des deux séries n’aide vraiment pas à un rapprochement :
Ils nient tous. Ils ont tous ces petites victoires du genre ‘La foule a augmenté de 10 pourcent à Cleveland’, mais arrêtons. Je suis allé à Portland, et le week-end ressemblait à un enterrement. Et c’est la même chose de l’autre côté (en Indycar). Ils continuent de penser qu’ils s’améliorent.

C’est pourquoi je me bats tout le temps quand je raisonne avec eux.(…) Ils disent qu’ils sont d’accord, mais quand vient le moment de négocier, beaucoup de problèmes sont remis sur la table.(…)Je n’arrive pas à leur faire dire, ‘Je veux’.

A travers ce combat, Mario Andretti veut également faire taire les critiques envers le niveau des championnats de monoplaces aux Etats-Unis. Cependant il avoue que ces critiques sont fondées étant donné la perte de crédibilité des deux championnats comparé aux années 70, 80 et 90 où l’IndyCar concurrençait la Formule Un au point que Bernie Ecclestone, durant la saison 1993, craignait pour son championnat. De nos jours, les nuages se sont écartés de la tête d’Ecclestone et Mario craint que son petis-fils Marco, ne puisse jamais montrer son talent en Europe du fait de la situation de l’IndyCar.

Pour finir, Mario Andretti a tenu ces propos montrant bien le problème majeur de la situation actuelle :
Vous pouvez dépasser la limite et chacun en souffre. Et tout est sur les épaules de deux individualistes (George et Kalkhoven).

nec felis dapibus diam ante. libero pulvinar id, quis sit