Robby Gordon très déçu de son résultat

Les 52ème Daytona 500 marquait les grands débuts de la Toyota Camry n°7 aux couleurs de Monster Energy en NASCAR Sprint Cup Series. Avec Robby Gordon derrière le volant, la voiture s’est montrée très rapide durant toute le week-end et pouvait légitimement espérer une bonne place à l’arrivée des Daytona 500.

Dès le drapeau vert, Gordon s’est attelé à remonter le peloton et au moment du premier drapeau jaune après sept tours de course, la Toyota n°7 pointait en 17ème position. La voiture était très bien équilibrée et aucun changement de réglage n’a été effectué par les mécaniciens lors du passage par les stands pour ravitailler.

Durant toute la première partie de la course, Gordon a été en mesure de choisir sa ligne sans se soucier des performances de sa voiture, aussi à l’aise à l’intérieur qu’à l’extérieur. En choisissant de prolonger son run sous drapeau vert le plus longtemps possible, le pilote de la n°7 a perdu beaucoup de temps sur les leaders, mais a pu récupérer cinq points de bonus en coupant la ligne du 51ème tour en tête du peloton.
Après son ravitaillement sous drapeau vert, Gordon n’a pas été capable de repartir dans le peloton des leaders et a du attendre d’autres pilotes pour faire du draft et éviter de perdre trop de temps en attendant un potentiel drapeau jaune.

Lors de la troisième neutralisation au tour 77, la voiture n°7 était dans le Top-20 et c’est à partir de ce moment que de nombreux pilotes dont Gordon, ont commencé à rencontrer des problèmes de survirage.
A 78 tours du drapeau à damier, les officiels de la NASCAR ont été obligé de stopper la course pour permettre aux techniciens du circuit de réparer un trou apparu sur la trajectoire entre les virages 1 et 2.
Après presque deux heures, un nouveau départ a été donné et Gordon a alors choisi de rentrer à son stand pour tenter d’ajuster les réglages et ainsi corriger le survirage de plus en plus marqué.

Après seulement 38 tours, la NASCAR a une nouvelle fois sorti le drapeau rouge après que la réparation du circuit n’ait pas tenu. Cette deuxième neutralisation a duré 45 minutes programmant ainsi la fin de la course dans la nuit en Floride. Cela a eu de grandes conséquences sur les réglages des voitures, qui ont du être adaptés à la course de nuit, forcement plus fraîche.

Un nouveau passage par les stands de Gordon l’a envoyé à l’arrière du peloton au moment du restart au tour 168. Mais la Camry n°7 a une nouvelle fois remonté le peloton pour pointer dans le Top-20. Lors du deuxième et dernier green-white-checkered, Gordon s’est montré très rapide et semblait en mesure de décrocher un gros résultat, mais il a été impliqué dans l’accident de Jeff Gordon dans le virage n°3 et a finalement terminé à la 28ème position.

Robby Gordon :
« Je suis bien sûr très déçu. Je voulais vraiment signer un bon résultat avec notre nouveau sponsor Monster Energy à Daytona. Je suis très énervé d’avoir endommagé la voiture. Nous pouvions faire vraiment mieux que cette 28ème place.  Nous n’avons rien fait de mal, nous avons simplement été impliqué dans l’accident d’un autre. Mais c’est comme ça à Daytona. »

dapibus amet, in velit, Aenean eleifend venenatis ultricies ipsum eget