Les qualifications en IndyCar se déroulent par élimination en trois étapes. Voyons ci-dessous leur fonctionnement.

Premier segment :
Les voitures sont réparties aléatoirement dans deux groupes 1 et 2. Le groupe 1 prend la piste et ouvre le bal des qualifications d’une durée de vingt minutes. A l’issue des vingt minutes, le groupe 2 prend à son tour la piste pour une durée identique au groupe 1. Une fois que les deux groupes ont terminé le premier segment, seuls les six pilotes les plus rapides de chaque groupe gagnent leurs places pour participer au deuxième segment. Les pilotes éliminés quant à eux s’arrêtent là et occuperont dans l’ordre du chronomètre la grille de départ de la 13ème place jusqu’à la dernière.

Deuxième segment :
Après cinq minutes de pause, toutes les voitures qualifiées ne forment qu’un seul groupe et prennent la piste pour une séance de quinze minutes. Les temps établis durant le premier segment sont effacés et les pilotes doivent à nouveau se battre pour se classer parmi les six plus rapides. Une fois les quinze minutes écoulées, les six premiers sont qualifiés pour participer au troisième segment appelé le « Firestone Fast Six ». Les pilotes éliminés occuperont les places 7 à 12 sur la grille en fonction de leurs temps.

Troisième segment :
Après dix minutes de pause, le troisième segment débute. Il offre seulement dix minutes aux pilotes pour remporter la pole position. Ce format assez court offre une extrême intensité. A l’instar du segment 2, les temps des six pilotes ont été effacés et ils devront à nouveau donner le meilleur d’eux-mêmes pour remporter la pole position et le point bonus qui va avec. A l’issue de cette séance, la grille verra ses places 1 à 6 attribuées selon le classement de ce segment.