Kevin Harvick était le plus fort à Las Vegas

La meilleure voitures des Sam’s Town 300 a finalement pris la tête de la course – juste à temps pour remporter l’épreuve. Frustré par des mauvais ravitaillements et par les bons choix stratégiques de ses adversaires, Kevin Harvick a pris l’avantage sur Denny Hamlin à 25 tours du drapeau à damier dans l’épreuve de NASCAR Nationwide Series samedi sur le Las Vegas Motor Speedway pour finalement couper la ligne avec 1.361 secondes d’avance.

Cette victoire est la première d’Harvick cette saison et la 35ème de sa carrière, le deuxième plus gros total dans l’histoire de la NASCAR Nationwide Series.

Carl Edwards a terminé troisième devant le poleman Brad Keselowski et Brian Vickers. Trevor Bayne, Justin Allgaier, Paul Menard, Greg Biffle et Steve Wallace ont complété le Top-10. Danica Patrick a abandonné la course après un accident au 83ème tour. Il a terminé à la 36ème place dans cette dernière course de NASCAR avant un retour à plein temps en IndyCar Series.

Heureusement pour Harvick, sa Chevrolet n°33 était suffisamment rapide pour rattraper ce que son crew chief Ernie Cope a appelé le “pire jour” de l’équipe dans les stands. Harvick a en effet perdu des places lors de tous ses pit stops.

Kevin Harvick, qui a mené 82 tours, principalement en début de course:
“La voiture était vraiment rapide. Nous avons clairement du travail à faire au niveau des stands, mais heureusement la voiture était suffisamment rapide. Je devenais fou et les gars dans les stands savent très bien ce que j’attends d’eux.”

Kyle Busch a mené 43 tours et était à la poursuite de Harvick et de Hamlin lors des 25 derniers tours sous drapeau vert avant qu’un contact avec le mur ne ralentisse sa progression. Il a finalement terminé 16ème. Busch semblait pourtant en mesure de jouer la victoire en milieu de course alors qu’il menait sur Vickers avec 3.537 secondes. Mais la NASCAR a été obligé de sortir un quatrième drapeau jaune au tour 104 à cause de l’arrivée d’une petite pluie sur le circuit.

Cette neutralisation est survenue 21 tours après que la Chevrolet n°7 de Patrick ait percuté le mur extérieur suite à un contact avec la Dodge de Michael McDowell. Patrick, qui était rentrée à son stand pour ravitailler au tour 17 a réussi à pointer à la troisième place de la course lors de la valse des ravitaillements. Avec des pneus frais, elle remontait très rapidement sur McDowell, qui tentait de boucler des tours après avoir éclaté un pneu et percuté le mur au 16ème tour.

Alors que Patrick plongeait à la l’intérieur pour prendre l’avantage, McDowell a changé de trajectoire et pris sa ligne.

Danica Patrick, très énervée dans sa radio:
“Oh Pu…, il m’a clairement coupé la route. Il avait une voiture cassée et il essayer de se battre !”

Michael McDowell n’a pas cherché d’excuse et a reconnu que cet accident était de sa faute.
“C’était à 100% ma faute. Elle revenait si vite que je n’ai pas eu assez de temps pour prendre la bonne décision.”

Au classement général, Edwards conserve la tête du championnat et compte maintenant 41 points d’avance sur Keselowski, 48 sur Vickers et 56 sur Allgaier.

neque. Aliquam vel, dapibus amet, sed Sed mi,