Le Martinsville Speedway : Présentation

Le circuit de Martinsville est le doyen du calendrier NASCAR puisqu’il a été ouvert en 1949 ! Depuis l’année suivante, le calendrier a toujours proposé deux rendez-vous sur ce short track en forme de trombone dont l’inclinaison dans les virages est assez faible avec seulement 12°.

Dès 1955, le circuit a été surfacé avec du béton et en 1976, le circuit a été resurfacé une première fois avec deux types de revêtement : de l’asphalte dans les lignes droites et du béton dans les virages afin d’augmenter l’adhérence. C’est le seul circuit NASCAR à utiliser deux types de revêtement. L’année 2004 verra un nouveau resurfaçage complet du circuit mais toujours avec ces deux revêtements différents. C’est à partir de 1956 que la longueur de la course est passée à 500 tours, ce qui est toujours le cas aujourd’hui.

Depuis 1999, la voie des stands a été passablement repensée. Dans le passé, Martinsville comptait deux voies des stands, une dans chaque ligne droite, qui n’étaient pas liées comme c’est le cas à Bristol. Ceux qui se trouvaient dans la ligne droite avant étaient passablement avantagés en cas de neutralisation puisqu’en sortie des stands, ils n’avaient pas de Pace Car devant eux. La nouvelle ligne des stands démarre au début du virage n°3 jusqu’à la fin du virage n°2.

Lors de la manche inaugurale, c’est Red Byron qui a visité la victory lane grâce à la vélocité de son Oldsmobile. En 1951, seulement quatre voitures ont vu l’arrivée ce qui est le record sur ce circuit. L’année 1960 a vu la première victoire du légendaire Richard Petty à Martinsville, il détient d’ailleurs toujours le record du plus jeune vainqueur ici à l’âge de 22 ans et 283 jours. Petty est le pilote le plus victorieux sur le petit ovale de virginie avec 15 succès.

Quant à Harry Gant, il est le pilote le plus âgé à avoir franchi la ligne d’arrivée en vainqueur sur le plus petit ovale de la saison avec ses 51 ans et 255 jours, c’était en 1991. C’était d’ailleurs sa quatrième victoire consécutive ce qui lui a valu le nom de “Mister September”.

Clay Earles a été le promoteur de ce circuit pendant de nombreuses années aux côtés des frères France puis en 2004, le circuit a été racheté totalement par la famille France pour 192 millions de dollars avec une bonne rénovation à la clé. Depuis son ouverture, la capacité des tribunes a subi un sacré de coup de boost. De 10 000 spectateurs présents sur les buttes de terre en 1949, on est passé à 65 000 places assises aujourd’hui.

Dans le passé, le circuit a également accueilli la Nationwide Series entre 1982 et 1994 (plus une course en 2006). Quant à la Truck Series, elle y vient depuis les débuts de la série en 1995, avec deux dates depuis 2003.

On notera pour finir que tous les vainqueur à Martinsville reçoivent une horloge de grand-mère et ceux depuis 1964. Ces horloges sont estimées a environ 10 000 dollars.

A voir également : Fiche du Martinsville Speedway

elit. at venenatis, felis luctus eget elementum Aenean quis porta.