JK Vernay augmente son avance au championnat

L’Iowa Speedway est un ovale nettement plus court qu’Indianapolis, c’est donc encore un nouvel exercice que le Français JK Vernay a dû affronter pour cette cinquième manche du championnat Indy Lights. Il n’en a pas moins terminé 3ème et meilleur rookie du jour. Ce quatrième podium lui permet d’augmenter son avance en tête du classement provisoire.

Pour sa deuxième épreuve sur ovale, le pilote Sam Schmidt Motorsport se montre dans le coup dès les essais libres. JK est 4ème, à 5 centièmes du meilleur temps, et il parvient à gagner un rang au
terme des qualifications. La procédure comporte un tour de chauffe sur les 0.894 miles du tracé (1439 mètres), un premier tour lancé que JK parcourt en 20’’1247, puis un second bouclé en 20’’0358. C’est l’addition de ces deux chronos qui permet de déterminer la grille de départ.

« Je suis parti en pneus neufs au début de la séance libre, mais j’aurais aimé en passer un autre
train à la fin, pour tester la voiture en condition de qualification, avec peu d’essence. Pendant mes deux tours lancés, j’ai été un peu surpris par le grip, sans quoi je pense que j’aurais
pu faire un peu mieux. »

Puis, une ultime séance libre permet à chacun de peaufiner ses réglages en vue de la course avec le plein d’essence. JK confirme son excellente adaptation à un environnement pourtant extrêmement dépaysant pour un européen, en signant à nouveau le 3ème temps.

Il n’est pas si facile de dépasser sur un ovale court, mais JK ne s’est pas privé d’essayer d’améliorer sa 3ème position du départ.

« On longe le mur et on plonge à la corde pour ensuite ressortir au large, ce qui fait qu’on ne roule jamais vraiment à deux de front. De plus, on est souvent déventé derrière une autre voiture.»

La course à peine entamée, une première neutralisation intervient, suite à la sortie de route de Charlie Kimball. JK Vernay tente ensuite de déloger Martin Plowman de la 2ème place, mais le Britannique ferme la porte. Le pacecar fait son retour en piste peu après la mi-course, car des débris jonchent le circuit. Au restart, JK essaye à nouveau de s’infiltrer, mais, pensant à la bonne
opération au championnat qu’il réalise du fait de l’abandon de Kimball, il préfère assurer. Au 80ème tour, il signe le 2ème meilleur temps en course, et au 115ème, le jeune Français passe sous le damier en 3ème position à 1’’3 du vainqueur.

Les concurrents visiteront leur deuxième circuit routier de la saison, après Barber Motorsport Park, où JK l’avait emporté en avril dernier. Le 4 juillet prochain, jour de l’Independance Day, ils seront à Watkins Glen, un tracé délaissé par la Formule 1 depuis 1980, mais qui reste un lieu d’anthologie pour les fans de sport automobile de l’Etat de New York et des environs.

« Je vais beaucoup m’entraîner sur le simulateur car Watkins Glen est un circuit difficile, vallonné, à la fois rapide et technique. Nous avons très peu d’essais, or mes adversaires le connaissent tous, ce qui n’est pas mon cas. »

eleifend ante. in leo Sed ut vel, Praesent elit.