Indy Japan 300 : faits et déclarations d’après course

Faits :

En franchissant la ligne d’arrivée le premier à Motegi, Scott Dixon a remporté sa cinquième victoire de la saison. Il est le pilote le plus victorieux cette saison avec un succès de plus que son coéquipier.

Avec ce succès, il porte son nombre total de victoires à 21 accentuant son avance en tête du classement des pilotes les plus victorieux en IRL. Dans l’histoire de la monoplace américaine, il pointe désormais au 16ème rang aux côtés des légendaires Tony Bettenhausen, Helio Castroneves, Emerson Fittipaldi et Dario Franchitti avec 22 victoires.

L’écurie Chip Ganassi Racing totalise désormais 33 victoires depuis son arrivée dans le championnat IRL en 2002.

Au championnat, le Néo-Zélandais passe de la troisième position à la première et compte désormais cinq points d’avance sur Dario Franchitti et huit unités de mieux que Ryan Briscoe.

Dans l’histoire de la série, l’écart entre les trois premiers du classement est le deuxième plus petit après la saison 2003. C’est également la 14ème fois en 16 courses que le championnat change de leader.

Dario Franchitti a pris la deuxième place à Motegi après un léger incident survenu avec Raphael Matos alors qu’il allait lui prendre un tour. C’est son 12ème top-5 de l’année et son huitième podium.

La troisième marche du podium est revenue à Graham Rahal qui décroche son cinquième top-5 de la saison.

Oriol Servia s’est classé quatrième après avoir lutté pour la dernière marche du podium. Ce résultat montre les gros progrès effectués par Newman/Haas/Lanigan Racing cette saison sur les ovales. L’écurie est maintenant devenue la troisième force du plateau.

Mario Moraes a pour sa part complété le top-5 pour la troisième fois consécutive.

Du côté des paddocks, Jenson Button, pilote Brawn GP et actuel leader du championnat du monde de Formule Un, était présent à Motegi pour suivre l’avant dernière course du championnat.

Raphael Matos, neuvième samedi, a pris le départ de la course avec une douleur au poignet. La raison ? Matos est tombé à l’hôtel lors de la nuit de vendredi à samedi.

Déclarations :
Scott Dixon :C’est un jour fantastique pour l’écurie ! Un doublé pour moi est superbe. C’est un circuit sur lequel j’ai toujours voulu gagner. Je place en quelque sorte Motegi juste derrière l’Indy 500. C’est une piste très difficile. Je me souviens venir ici durant les premières années, j’ai roulé pour différents motoristes et je me suis rendu compte de l’enjeu que comportait cette course. Si vous avez une voiture rapide, vous pouvez toujours venir rouler devant et donner du spectacle. C’est définitivement un bon jour pour le championnat, je suis heureux.

Dario Franchitti :Je pense que l’on a pu voir que les voitures Ganassi étaient très fortes. Les deux voitures étaient presque aussi efficaces. Probablement que ma voiture était meilleure dans le trafic, et celle de Scott peut-être un peu mieux avec le clean-air. Mais la voiture devant, peu importe laquelle, allait gagner la course. J’ai réussi à rouler un peu plus longtemps que Scott durant mon premier relai. Ca semblait bon. On avait creusé un bon écart mais à la sortie de mon deuxième arrêt, j’étais derrière la voiture numéro #2 (ndlr : Raphael Matos). J’allais le mettre à tour, j’ai plongé à l’intérieur, et il est descendu. je suis alors monté et il est également monté. J’ai ensuite heurté une petite bosse qui m’a envoyé dans les marbles. J’ai réussi à m’en sortir et Scott est arrivé et a placé une grosse attaque et m’a doublé. C’est malheureux de perdre la tête de cette façon, mais on a vu ce comportement toute l’année de sa part pour être honnête. Après j’essayais juste de doubler Scott. On a essayé dans les stands, lors des relances. On était tellement au même niveau aujourd’hui, que j’avais besoin du trafic pour le ralentir, mais il n’y en avait pas.

Graham Rahal :Les mécaniciens ont travaillé énormément durant tout le week-end. Nous avons réussi à être dans le rythme et c’est agréable d’obtenir notre premier podium sur un superspeedway et le deuxième de la saison sur un ovale. C’est un circuit tellement intéressant et différent de ceux sur lesquels on a l’habitude d’aller.

Oriol Servia :C’était une très bonne course. Je suis extrêmement content pour l’équipe de finir juste derrière Ganassi. Evidemment j’aurais préféré finir sur le podium mais Graham a tenté une manoeuvre sur moi à la toute fin qui a payé. je veux remercier Carl ett Bernadette Haas, Mike Lanigan et McDonald’s pour m’avoir offert cette opportunité de piloter avec eux cette saison.

Mario Moraes :Je suis content pour l’écurie KV Racing Technology. Ils ont fait un super boulot tout le week-end. On a démarré deuxième, mais j’ai perdu une place au départ. Ensuite lors de mon premier arrêt, on a connu un problème avec le ravitailleur et j’ai dû repasser par les stands. Ca nous a mis à deux tours. Mais l’équipe s’est battue et nous avons eu de la réussite avec le drapeau jaune qui nous a replacé dans le tour et sur la même fenêtre d’arrêt. Je suis content pour notre troisième top-5 consécutif. J’attends avec intérêt Homestead, je pense que nous aurons une très bonne voiture et nous pouvons nous attendre à faire un solide résultat là-bas.

Ryan Briscoe :Oui c’est très décevant. J’ai juste remis trop de gaz en quittant mon emplacement, et les roues ont patiné. J’ai tapé le mur et nous avons du remplacé le bras supérieur de la suspension. L’équipe a fait un super travail en le changeant avec le peu de temps dotn on disposait. Je suis plutôt confiant en pensant à Homestaed. Nous sommes à huit points et c’est l’écart entre le premier et le deuxième dans une course. Cela va être une bagarre serrée pour la victoire.

tempus leo. lectus id mattis leo