Andrew Ranger s’impose à Sonoma

Pour son tout premier départ en NASCAR K&N Pro Series West, le double champion de la NASCAR Canadian Tire Series a réussi un coup de maître. Il a en effet remporté les Thunder Valley Casino Resort 200 samedi sur l’Infineon Raceway, malgré une panne d’essence survenue dans le dernier tour, alors que le drapeau à damiers était en vue.

Le pilote québécois a été contraint de quitter la NASCAR Canadian Tire Series après le retrait de ses deux sponsors principaux durant l’inter-saison. Il s’est orienté vers le championnat NASCAR K&N Pro Series East dans lequel il a pris le départ de deux courses cette saison.

Andrew Ranger : « Pendant toute la course, mon crew chief m’a dit d’économiser autant de carburant que je pouvais. J’en ai économisé un peu, pas tant que ça. Dans le dernier virage du dernier tour, j’ai vu la voiture bouger de façon bizarre. J’ai vu que quelque-chose n’allait pas avec le moteur. Je me suis dit que c’était probablement l’essence. »

En plus d’économiser du carburant, Ranger a affirmé qu’il avait aussi essayé de prendre soin de sa voiture et de ses pneumatiques durant toute la course.

Paulie Harraka, le jeune pilote du programme Drive for Diversity, s’est emparé de la deuxième place dans le dernier tour. Le pilote d’origine syrienne termine devant Brandon Davis. Le double champion de la NKNPSW et coéquipier de Harraka, Eric Holmes, se classe quatrième, devant Michael Self. Todd Souza, Luis Martinez Jr., Jim Inglebright, Moses Smith et Wes Banks complètent le top-10.

Holmes s’empare de la tête au classement général avec 24 points d’avance sur David Mayhew, classé 23e de la course en raison de problèmes moteur malgré une troisième place en qualifications.

Le vainqueur des deux dernières courses à Sonoma, Jason Bowles, avait bien commencé son week-end avec la pole position et les 16 premiers tours menés. Malheureusement pour lui, il est tombé en panne d’essence dans le dernier tour alors qu’il occupait la deuxième place. Sa voiture s’est immobilisée à une trentaine de mètres de la ligne d’arrivée et il se classe finalement 22e !

Plusieurs pilotes ont connu des problèmes. Parmi eux, David Gilliland, qui a mené 19 tours, a terminé 28e à cause de problèmes de transmission au tour 56, alors qu’il était second.

On notera la 14e place de Boris Said et la 36e (sur 37) de Mathias Ekstrom, le pilote suédois de Red Bull Racing, qui a été impliqué dans un accident pour sa toute première course en NASCAR.

Ranger a mené deux fois pour un total de 17 tours menés. Il a passé la ligne d’arrivée avec 6,059 secondes d’avance sur Harraka. Grâce à ce succès, Ranger s’assure une place au départ du prochain NASCAR Toyota All-Star Showdown.

Ranger a remporté six de ses neuf victoires en NASCAR Canadian Tire Series sur des circuits routiers. L’an dernier, il avait terminé troisième de la course de NASCAR Nationwide Series à Montréal. Il est le premier Canadien a remporter une course en NKNPSW depuis Gary Smith le 10 juillet 1998 sur le Portland Speedway en Oregon.

En terminant second, Harraka remonte à la troisième place du classement. Jonathon Gomez, ancien membre du programme Drive for Diversity, a lui terminé 11e bien qu’il ait été impliqué dans un accrochage au 41e tour : il est maintenant quatrième au championnat devant Moses Smith. Souza, Greg Pursley, Martinez, Self et Blake Koch bouclent le top-10.

La prochaine épreuve aura lieu le 3 juillet prochain. Les King Taco 200 se courront sur le Toyota Speedway à Irwindale en Californie.

libero diam venenatis tempus porta. elit.