Denny Hamlin danse sous la pluie à Darlington

Depuis le début de la semaine la météo est à la pluie sur le Darlington Raceway. Après le report de la course en NASCAR XFINITY Series de mardi soir à jeudi, c’est la Cup qui en a fait les frais, avec un départ retardé, puis une fin de course amputée des derniers tours.

À une vingtaine de tours du drapeau à damier, alors que la course était sous neutralisation suite à l’accident de Chase Elliott, Denny Hamlin leader voit arriver un allier, la pluie. Pourrie cette semaine, la météo s’avère du côté du pilote de la Joe Gibbs Racing qui remporte ainsi sa seconde course de la saison après les DAYTONA 500.

L’équipe a fait du bon travail. Tout le monde en fait.

Denny Hamlin

Au final, Denny Hamlin s’impose devant Kyle Busch, Kevin Harvick, Brad Keselowski, Erik Jones, Joey Logano, Aric Almirola, Jimmie Johnson, Matt DiBenedetto et Martin Truex Jr. pour le top 10.

La deuxième course de la saison à Darlington a été plus nerveuse que la première. Avec un peu plus de 311 miles à couvrir (à peine 500 kilomètres), contre 400 miels dimanche et surtout un risque de pluie en fin de course, la nervosité a gagné une grande partie du peloton.

Alors que la course de dimanche avait souri aux rookies, celle de ce mercredi soir a été beaucoup plus compliquée pour eux. Ryan Preece et John-Hunter Nemechek ont perdu toute chance de bon résultat dès les deux premiers segments.

Il n’y a pas que les rookies qui se font avoir puisque Matt Kenseth, victime dune crevaison à l’arrière droit au tour 178, il force les officiels à sortir le drapeau jaune pour la neuvième fois alors qu’un cycle d’arrêts sous drapeau vert est cour et que seuls quatre pilotes sont dans le tour du leader. Chase Elliott reprend alors les commandes de la course devant Brad Keselowski et Denny Hamlin.

Alors que Clint Bowyer perd le contrôle de sa Ford Mustang dans le virage n°3 à 34 tours du but, Denny Hamlin reste en piste au contraire de ses rivaux qui choisissent de prendre quatre gommes neuves. Kevin Harvick profite de son emplacement préférentiel au plus porche de la sortie des stands pour ressortir le premier devant Kyle Busch, Erik Jones et Chase Elliott.

Lors de la relance la tension monte encore d’un temps et Kyle Busch remonte sur Chase Elliott pour le sortir, sciemment ou non, chacun se fera son idée en regardant la vidéo de l’incident. Le pilote de la Hendrick Motorsports voit rouge et le fait savoir à son rival en lui adressant un doigt d’honneur au tour suivant alors que la course est sous drapeau jaune avant l’arrivée de la pluie.

Une fois la course terminée, s’en suivra une discussion animée entre Alan Gustafson et Kyle Busch dans la voie des stands. Le pilote de la Joe Gibbs Racing, pour désamorcer la situation finira par par reconnaître son erreur.

Il n’y a pas de question. J’ai fait une erreur en évaluant mal la distance et j’ai accroché la n°9. Ils étaient énervés.

Kyle Busch

Tous les pilotes ainsi que toutes les équipes sont désormais tournés vers Charlotte où se dérouleront les deux prochaines courses, dimanche soir une course de 600 miles, puis une course de 500 kilomètres 72 heures plus tard.

Grille de départ
Résultats
Classements pilotes
Classements propriétaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

lectus suscipit Curabitur Aenean elit. felis