Vidéo © IndyCar.com

Revenu de l’arrière du peloton en seulement 77 tours, Helio Castroneves aura tout tenté pour décrocher son premier titre. Malheureusement pour lui, Scott Dixon a fait ce qu’il fallait pour empocher son second titre en carrière.

Le Néo-zélandais de la Target Chip Ganassi Racing avait besoin d’une huitième place pour s’assurer du titre mais il a terminé second dans ce qui est la deuxième arrivée la plus serrée de l’histoire de l’IndyCar.

Le Chicagoland Speedway nous aura donc offert une arrivée que lui seul sait nous en produire puisque le Brésilien du Team Penske s’est imposé pour 3,3 millièmes de secondes devant Dixon. Le plus petit écart à l’arrivée date de 2002 lorsque Sam Hornish s’était imposé pour 2,4 millièmes devant Al Unser Jr. sur ce même ovale.

Auteur de la pole position, Ryan Briscoe s’est classé troisième devant Tony Kanaan et Will Power.

Plutôt que d’escalader le grillage comme il le fait à chacune de ses victoires, Castroneves a préféré sauter dans le dos de son coéquipier lorsqu’il a appris le résultat de l’épreuve.

« A 215 mph c’était difficile de voir qui s’était imposé. Ryan m’a beaucoup aidé cette année. Je suis sûr que l’an prochain nous prendrons encore plus de plaisir. J’ai hâte d’être à 2009 » a confié le vice-champion après la course.

Pour la seconde fois de sa carrière, Scott Dixon remporte le titre. « Nous avons dû ajuster pendant la course car je pense avoir été suffisant au milieu de l’épreuve. C’est une très grande journée. Je ne peux pas y croire. »

Dan Wheldon a pris la sixième place devant Darren Manning, qui a gagné seize positions lors de la course. Marco Andretti termine huitième devant Ryan Hunter-Reay et Danica Patrick.