‘Magic’ Power décroche sa huitième Pole

Souvenez-vous du surnom donné à Ayrton Senna à la fin des années 80 en Formule Un. Le Brésilien était passé de “ET”, spécialiste des circuits urbains à “Magic” en référence à ses tours de qualification hors du commun. En 2010 de l’autre côté de l’Atlantique, un Australien au fabuleux destin est en train d’apposer ses marques dans le championnat IndyCar et mériterait tout autant ce surnom rendu célèbre par la légende brésilienne.

Car une nouvelle fois, Will Power a décroché la Pole Position ce week-end. Sur le tortueux tracé de l’Infineon Raceway, l’Australien a bouclé son tour le plus rapide en 1.16.5282 soit neuf dixièmes de mieux que la performance réalisée dans la matinée par Scott Dixon. Plus impressionnant encore, Power a failli rater son passage dans le “Firestone Fast Six”, accusant un retard de deux dixièmes avant l’entame de sa dernière tentative. Et tous les spécialistes sauront apprécier cet exploit du pilote Penske, tant les dixièmes voire les centièmes sont chers en IndyCar.

Cette performance lui permet également d’augmenter d’un point son avance au championnat sur Dario Franchitti. Dernière épreuve routière du calendrier oblige, Power sait à quel point elle est importante tant il devra limiter les dégâts sur ovales.

Sur la première ligne, Power aura un garde du corps de premier choix. Helio Castroneves s’élancera pour la quatrième fois de l’année en première ligne. Avec un tour réalisé en 1.16.5652, le Brésilien a frôlé l’exploit mais s’est finalement révisé dans sa dernière tentative lorsque son équipe lui a annoncé la première ligne. Castro a déclaré ne pas avoir voulu voulu endommager ses pneumatiques qu’il utilisera pour la course. Implicitement on peut imaginer qu’il ne voulait pas venir semer le trouble dans la quête du titre de son coéquipier.

Dario Franchitti principal adversaire de Power pour le titre s’élancera quant à lui en troisième position. L’Ecossais accuse un retard de quatre dixièmes ! Un gouffre à la vue des écarts lors des essais libres. Mais le champion en titre a avoué n’avoir tiré que 95% du potentiel de sa Dallara du team Chip Ganassi Racing.

A ses côtés il retrouvera un surprenant Alex Tagliani dont la performance ravit tous les observateurs. Après une passe difficile, le pilote FAZZT retrouve des couleurs et pour sa première venue sur l’Infineon Raceway, semble avoir trouvé les parfaits réglages. Attention au Québécois pour la victoire.

Le top-5 est complété par Ryan Briscoe qui a placé la troisième monoplace du team Penske dans le “Firestone Fast Six”. L’Australien devance Scott Dixon qui n’a jamais pu se montrer menaçant pour la Pole Position.

Qu’en est-il des pilotes débutants ? Et bien il faut avouer qu’après des essais difficiles, deux d’entre-eux ont brillamment redressé la tête. A nouveau, c’est la pilote HVM Racing qui s’est montré la plus rapide. Simona de Silvestro s’élancera de la 11ème position entre Raphael Matos et Dan Wheldon. Elle devance Bertrand Baguette (13ème), Takuma Sato (17ème), J.R. Hildebrand (19ème), Alex Lloyd (22ème) et Francesco Dracone 25ème et dernier).

elit. Aliquam fringilla dictum lectus adipiscing venenatis luctus Praesent