Premiers essais concluants à Loudon

Mardi et mercredi, deux champions IndyCar se sont rendus sur le New Hampshire Motor Speedway. Le but de leur venue était simple. Mener les premiers essais d’une IndyCar moderne sur cette piste que la série n’a plus fréquenté depuis la saison 1998.

L’Indy Racing League, organisateur du championnat IndyCar, a prévu deux journées de tests cette semaine. L’objectif était d’évaluer les différentes montes pneumatiques et les packages aérodynamiques. En effet, comme à chaque course sur ovale, l’IRL règlemente les réglages possibles sur le plan aéro et n’autorise que quelques degrés de variations sur les ailerons. Ceci afin de favoriser la sécurité (en évitant d’atteindre de trop grandes vitesses) et les courses en peloton. Mais peut-on parler de sécurité lorsque 15 voitures évoluent roues contre roues ? Rien n’est moins sûr… Mais ceci est un autre débat.

Firestone a donc apporté plus de 400 pneumatiques et 20 mélanges gommeux différents. Le pneumatique de référence fut celui utilisé la saison dernière sur le Milwaukee Mile dont les caractéristiques se rapprochent de l’ovale de 1,058 mile de Loudon. Voici les explications de Dale Harrigle, Responsable du Projet Course de Firestone.

Lorsque l’IRL a annoncé le retour de cette course à Loudon, évidemment nous avions un historique ici de 96 à 98, mais le circuit le plus proche où nous avons couru récemment fut Milwaukee. Notre pneu de référence est le pneumatique 2009 utilisé à Milwaukee. Nous avons choisi cette construction, mis quelques mélanges sur celui-ci, et nous l’avons apporté ici pour s’en servir de référence. Nous avons également quelques mélanges qui sont un peu plus tendres et un peu plus durs pour nous donner une bonne fourchette.

Du côté de l’IRL, le directeur technique Kevin Blanch a déclaré que le package de Milwaukee était parfait pour permettre aux écuries de démarrer leur week-end avec une base solide et compétitive.

Dès la sortie des voitures, nous étions très proches (ndlr : du choix parfait). En qualification, avec le package que nous avons maintenant, les pilotes peuvent probablement rouler à fond si la voiture est bonne. En course, il sera impossible de rouler à fond. Ils devront constamment jouer avec l’accélérateur, ce que tout le monde veut. La piste procurera une belle course lorsque nous aurons mis le doigt sur les bonnes valeurs aéro.

Pour les deux champions, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour les voir réaliser d’excellents chronos. Même avec des pneus encore en développements, aussi bien Dixon que Kanaan se sont montrés compétitifs. Pour preuve, le meilleur temps de Dixon est 1,5 seconde plus rapide que la Pole Position de 1998 et 6 secondes plus rapide que la Pole Position de NASCAR Sprint Cup cette saison.

Le Néo-Zélandais ne cachait d’ailleurs pas sa joie de revenir sur un petit ovale :
Je suis excité à l’idée de revenir sur un petit ovale. Je suis impatient de revenir ici pour la vraie compétition.

A la vue de ces premiers essais, les fans eux aussi seront encore plus impatients de voir évoluer les pilotes et les monoplaces sur cet ovale assez technique. Vivement la saison 2011 !

porta. ultricies in mattis libero risus. dolor sem, amet, at pulvinar