Kurt Busch s’impose enfin à la maison !

Kurt Busch a mis fin à plus d’un an sans victoire en NASCAR Cup Series en remportant l’épreuve de Las Vegas pour la toute première fois de sa carrière. Surtout, le pilote de la Chip Ganassi Racing valide son billet pour le troisième tour des playoffs.

C’est sous le régime de l’Overtime que les South Point 400 se sont achevés. Malgré des pneumatiques plus anciens que certains de ses rivaux, Kurt Busch a maîtrisé la meute dans les deux derniers tours de la course pour remporter sa première course depuis le Kentucky l’an dernier.

Kurt Busch, debout sur le capot de sa voiture sur la ligne de départ/arrivée a célébré sa victoire avec son équipe alors que les tribunes étaient désespérément vides du fait des restrictions imposées dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

J’ai rêvé de gagner à domicile depuis que j’ai commencé la course automobile et pendant deux décennies cette victoire m’a fui. Les fans me manquent tellement. Je voudrais remercier tout le monde, mes parents. La 11 (Denny Hamlin – ndlr) avait énormément de vitesse à la fin, mais nous avons tenu.

Kurt Busch

Débarrassé de la pression liée aux courses de Talladega et de Charlotte, Kurt Busch est donc assuré d’être au troisième tour des playoffs. Sous le drapeau à damier le natif de Las Vegas devance Matt DiBenedetto, Denny Hamlin, Martin Truex Jr. et Alex Bowman pour le top 5. Kyle Busch, Ryan Blaney, Erik Jones, Chris Buescher et Kevin Harvick complètent le top 10 de cette trentième levée de la saison.

Après cette première course du deuxième tour des playoffs Kyle Busch, Clint Bowyer, Aric Almirola et Austin Dillon sont en position de se faire sortir.

Dominateur lors du premier segment, Denny Hamlin voit Chase Elliott prendre le meilleur lors du deuxième segment. Ce n’est donc pas une surprise de voir les deux hommes s’affronter pour les commandes de la course dans la dernière partie de la course, avec comme arbitre Alex Bowman.

Un drapeau jaune pour débris à moins de quatre-vingts tours du drapeau à damier vient rebattre les cartes. Austin Dillon écope d’une pénalité dans les stands qui le relègue en fin de peloton lors de la relance. Résultat, alors qu’il avait dix points d’avance sur le premier pilote éliminé en temps réel avant l’arrêt, il passe à dix points de retard après l’erreur de son équipe dans les stands. Cependant, la situation s’aggravera quelques tours plus tard lorsqu’il sera victime d’une casse de sa direction assistée.

Leader de la course Denny Hamlin contient Alex Bowman avec une marge d’environ une seconde d’avance jusqu’au ravitaillement effectué sous drapeau vert. à une trentaine de tours du drapeau à damier.

Alex Bowman et Denny Hamlin, ainsi que tous ceux qui se sont arrêtés se retrouvent à un tour lorsque le drapeau jaune sort suite à des débris répandus par la Chevrolet n°48 de Jimmie Johnson.

Seul pilote des playoffs à ne pas être passé par la voie des stands avant le drapeau jaune, Kurt Busch effectue la bonne opération.

Matt DiBenedetto relance la course en tête devant Kurt Busch, John Hunter Nemechek, Chris Buescher et Christopher Bell pour le top 5. Michael McDowell, Matt Kenseth, Ryan Newman, Corey LaJoie et Alex Bowman complètent le top 10.

Alors que Kurt Busch, qui n’a jamais gagné à domicile en Cup résiste à Matt DiBenedetto, John Hunter Nemechek part à la faute à dix-huit tours du but et contraint les officiels à faire une fois encore intervenir la voiture de sécurité. Seuls les pilotes hors du top 10 prennent le pari de passer par les stands pour chausser des gommes neuves.

Une nouvelle neutralisation à six tours de la fin pour un accident de William Byron dans la ligne droite avant vient ajouter de la tension à une situation déjà bien explosive.

La semaine prochaine la situation promet également d’être tendue avec l’épreuve de Talladega.

Grille de départ
Résultats
Classement des pilotes
Classement des propriétaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

libero. risus. nunc sed ipsum porta. odio diam Praesent mattis