Scott Dixon vainc la malédiction sur le circuit routier d’Indianapolis

Trois fois deuxième ces trois dernières saisons derrière Will Power et Simon Pagenaud, le Néo-zélandais a pris sa revanche de manière éclatante à l’occasion de la deuxième épreuve de la saison 2020 d’IndyCar.

Deux sur deux pour Scott Dixon en IndyCar cette saison. Victorieux de l’épreuve d’ouverture sur l’ovale du Texas il y a un mois, le quintuple champion a mis en échec la Team Penske sur le circuit routier d’Indianapolis où il décroche sa toute première victoire, sa quarante-huitième en carrière. C’est aussi la première fois qu’il débute une saison en remportant les deux premières courses.

C’est génial d’être de retour à Indianapolis. La stratégie était bonne et nous avons été aidé par cette neutralisation. Graham Rahal était très rapide, surtout en pneumatiques durs. Le moteur Honda était excellent aujourd’hui.

Scott Dixon

Sous le drapeau à damier, Scott Dixon devance Graham Rahal, le Français Simon Pagenaud, remonté de la vingtième place sur la grille. Colton Herta et Rinus VeeKay complètent le top 5, alors que Marcus Ericsson, Josef Newgarden, Pato O’Ward, Santino Ferrucci et Takuma SAto complètent le top 10.

Avec cete victoire, Scott Dixon se rapproche à quatre unités de Mario Andretti, deuxième au classement des pilotes les plus victorieux.

À chaque fois qu’il signe la pole positon sur le circuit routier d’Indianapolis, Will Power s’impose. En signant le temps de référence des qualifications ce vendredi, l’Australien de la Team Penske savait qu’il avait fait une partie du chemin, mais la compétition automobile réserve parfois des aléas et le GMR Grand Prix n’y a pas fait exception.

Alors qu’il s’orientait vers une stratégie à deux arrêts, Will Power a finalement ajusté sa stratégie pour passer sur trois passage par la voie des stands en voyant le temps gagné par les pilotes qui arrêtés plus tôt. Will Power est ressorti des stands devant son coéquipier Josef Newgarden et Jack Harvey, qui a rétrogradé d’une position après le premier passage par la voie des stands.

Santino Ferrucci ou encore Graham Rahal ont tenté une stratégie à deux arrêts. Pour le pilote de la Dale Coyne Racing le premier passage par la voie des stands a été catastrophique, l’empêchant de signer un bon résultat. Graham Rahal est pour sa part ressorti en troisième position à neuf secondes de la tête de la course. Il se fait rapidement dépasser par Jack Harvey, mais parvient à se maintenir en quatrième position.

Au tour 36, alors que Scott Dixon a donné le coup d’envoi de la deuxième salve d’arrêts, Oliver Askew perd le contrôle de sa monoplace dans le dernier virage et tape violemment le mur extérieur ce qui conduit à la sortie de la voiture de sécurité.

Durant la neutralisation, tous ceux qui sont sur trois arrêts et ne se sont pas arrêtés une deuxième fois, passent par la voie des stands, ce qui modifie le classement de l’épreuve.

Si Graham Rahal relance l’épreuve en première position, il est toujours sur une stratégie à deux arrêts. Quatrième, Scotrt Dixon est le mieux placé des pilotes à trois arrêts. Will Power et Josef Newgarden sont repoussés aux treize et quatorzièmes places.

Déjà victime d’un problème mécanique au Texas en ouverture de saison, Alexander Rossi connaît cette fois un problème de pression d’essence lors de la relance et perd une fois encore très gros.

Dès qu’il prend les commandes de la course, Scott Dixon s’envole et la dernière salve d’arrêts ne change rien à sa domination.

La semaine prochaine l’IndyCar sera à Road America pour deux courses, une le samedi, l’autre le dimanche.

Grille de départ
Résultats

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

vulputate, Praesent Curabitur leo lectus at diam