Joey Logano conserve les commandes du championnat

Après chaque course retrouvez un point complet du classement général en Monster Energy NASCAR Cup Series.

Alors qu’il ne reste que dix courses à couvrir dans la saison régulière, Joey Logano est toujours leader du championnat et ne compte plus qu’un point d’avance sur Kyle Busch. Derrière le trou est fait, puisque Kevin Harvick est à 70 longueurs et Brad Keselowski à 74.

Les six pilotes victorieux cette saison sont dans le top 7, ce qui fait que les seize premiers du classement sont pour l’instant qualifiés en playoffs. Ryan Newman est le dernier pilote à être qualifié en seizième position, un point devant Jimmie Johnson et cinq devant Erik Jones.

11916_UNOFFDRIVPTS

Martin Truex Jr. imprenable à Sonoma

Martin Truex Jr. était le plus fort à Sonoma et rien n’y personne ne l’a empêché de remporter une quatrième victoire cette saison en Monster Energy NASCAR Cup Series.

En cette saison 2019 la Joe Gibbs Racing est au-dessus du lot et à Sonoma cela s’est une fois encore confirmé avec la domination sans partage de Martin Truex Jr. qui n’aura laissé que des miettes à ses adversaires.

Si Kyle Busch a espéré jusqu’au bout cueillir une cinquième victoire cette saison en Monster Energy NASCAR Cup Series, il a dû rendre les armes face à son coéquipier de la Joe Gibbs Racing qui n’aura pas commis la moindre erreur.

« Il fallait être doux avec la voiture. Parfois on était sur de la glace, il n’y avait aucune adhérence. »

Martin Truex Jr.

Martin Truex Jr. devance Kyle Busch sous le drapeau à damier de moins de deux secondes (1,861 seconde – ndlr), alors que le troisième, Ryan Blaney est repoussé à plus de 33 secondes ! Aucun drapeau jaune n’est venu perturber cette seizième levée de la saison à l’exception des deux neutralisations prévues à l’issue des deux premiers segments.

Quatrième, Matt DiBenedetto signe le meilleur résultat de sa carrière et son premier top 5 dans la division reine de la NASCAR. Denny Hamlin complète le top 5, composé de quatre voitures Joe Gibbs Racing ou affiliées.

Kevin Harvick, toujours à la recherche d’une victoire cette saison, termine sixième devant Ryan Newman, Erik Jones, Aric Almirola et Kyle Larson pour les dix premiers.

Dès le drapeau vert Kyle Larson se fait surprendre par William Byron qui s’en va mener les vingt tours du premier segment. Chase Elliott et Martin Truex Jr. qui se sont arrêtés juste avant la fermeture de la voie des stands à deux tours de la fin, prennent les commandes de la course et c’est le pilote de la Joe Gibbs Racing qui domine le deuxième segment devant le pilote de la Hendrick Motorsports, mais tous deux, ainsi que Kyle Busch, reproduisent la même stratégie à la fin du deuxième segment qui est finalement remporté par Denny Hamlin.

Dans le dernier segment de la course, Martin Truex Jr. a fait la bonne opération en s’arrêtant quelques tours plus tôt que ses rivaux, notamment son coéquipier Kyle Busch, ce qui lui permet de compter plus de huit secondes d’avance à l’issue du cycle d’arrêts, à trente tours du terme de l’épreuve.

Alors qu’il était l’un des hommes forts de la course, chase Elliott a été contraint à l’abandon lors de son dernier passage par la voie des stands, la faute à un problème de pression d’huile.

Si Kyle Busch parvient à reprendre du temps à Martin Truex Jr, jusqu’à revenir à moins de deux secondes à dix tours de la fin, ils sont les deux seuls pilotes à pouvoir prétendre à la victoire finale, puisque Ryan Blaney, troisième, est à pratiquement vingt secondes !

Après Chase Elliott, c’est Joey Logano qui est éliminé de la course à la victoire. S’il parvient à reprendre la piste dans le tour du leader, le pilote de la Team Penske perd toute chance de bon résultat du fait d’un problème de batterie.

Résultats
Classement pilotes
Classement propriétaires

Denny Hamlin remporte le deuxième segment à Sonoma

Denny Hamlin a pris le pari de rester en piste en fin de segment pour aller chercher le point de bonus supplémentaire en vue des playoffs en Monster Energy NASCAR Cup Series.

Comme lors du premier segment, le leader au drapeau vert se fait surprendre lors des premières courbes. Si William Byron avait pris le meilleur sur Kyle Larson en début de course, c’est Martin Truex Jr. qui fait de même sur Chase Elliott au début du deuxième segment.

Le pilote de la Joe Gibbs Racing a mené jusqu’à son arrêt à deux tours de la fin du segment. Il a alors été imité par Chase Elliott et Kyle Busch et c’est Denny Hamlin qui a hérité des commandes de la course en restant en piste.

Denny Hamlin remporte le segment devant Brad Keselowski, William Byron, Joey Logano, Ricky Stenhouse Jr, Kyle Larson, Martin Truex Jr, Chase Elliott, Bobby Wallace et Kyle Busch.

William Byron domine le premier segment

Le premier segment de la course de Sonoma en Monster Energy NASCAR Cup Series a été dominé de la tête et des épaules par William Byron qui remporte son premier segment en carrière.

Si Kyle Larson est parti de la pole position, il s’est immédiatement fait dépasser par William Byron qui a mené l’intégralité des 20 tours du premier segment, remportant ainsi les dix points de bonus qui vont avec au championnat ainsi que le point de bonus en vue des playoffs.

Plusieurs pilotes ont choisi de s’arrêter juste avant la fermeture de la voie des stands à deux tours de la fin du segment afin de ne pas le faire sous régime de neutralisation. Michael McDowell, Ryan Blaney, Chase Elliott ou encore Martin Truex Jr. ont opté pour cette stratégie.

William Byron remporte le segment devant Denny Hamlin, Joey Logano, Kyle Larson, Aric Almirola, Chris Buescher, Alex Bowman, Kevin Harvick, Paul Menard et Jimmie Johnson.

Le Charlotte Motor Speedway ajuste sa chicane

Le Charlotte Motor Speedway a annoncé avoir effectué des modifications au niveau de la chicane de la ligne droite arrière afin que celle-ci soit plus large et plus lente, ce qui devrait offrir une possibilité de dépassement supplémentaire.

Suite aux différents problèmes rencontrés la saison dernière, le Charlotte Motor Speedway a pris la décision d’élargir et de ralentir la chicane située dans la ligne droite arrière, la passant de 32 à 54 pieds (16,5 mètres) à son point le plus large.

Cette nouvelle chicane présente également des dégagements supplémentaires qui n’étaient pas présents pour la première édition sur le circuit routier en 2018.

« C’est une grosse zone de freinage. C’est lent en entrée, rapide en sortie. »

Marcus Smith, président de Speedway Motorsports Inc.

L’an dernier, Kyle Larson, Erik Jones ou encore Darrell Wallace Jr. s’étaient faits surprendre dans cette chicane.

Alexander Rossi survole l’épreuve de Road America

Dominateur à Long Beach lors de sa première victoire de la saison en NTT IndyCar Series, Alexander Rossi a remis le couvert ce dimanche à Road America en reléguant la concurrence à près de 30 secondes !

Sur le tracé de Road America, il y avait Alexander Rossi et les autres lors du REV Group Grand Prix. Le pilote de la Andretti Autosport a évolué dans son monde, menant 54 des 55 tours et repoussant son plus proche rival, Will Power à plus de 28 secondes sous le drapeau à damier, un gouffre dû notamment à l’absence de neutralisation durant les 55 tours de l’épreuve.

« Un grand merci à toute l’équipe. C’est probablement la meilleure monoplace que j’ai conduite dans ma vie. »

Alexander Rossi

Jamais dans le top 10 jusqu’alors à Road America, Alexander Rossi a frappé un grand coup en s’imposant sur le circuit routier d’un peu plus de 4 miles du Wisconsin.

Sous le drapeau à damier, Alexander Rossi devance Will Power, Josef Newgarden, Graham Rahal et Scott Dixon pour les cinq premiers. Dernier à l’issue du premier tour de la course, le pilote de la Chip Ganassi Racing a réussi à remonter dans le top 5 à force de patience et de dépassements.

Felix Rosenqvist, James Hinchcliffe, Colton Herta, Simon Pagenaud et Takuma Sato complètent le top 10 de cette dixième course de la saison.

Dès le départ de la course Alexander Rossi prend le meilleur sur le poleman Colton Herta grâce à un dépassement à l’extérieur dans le premiers virages de la c et s’échappe progressivement du reste du peloton.

Derrière la moindre erreur se paye comptant. Ryan Hunter-Reay envoie Scott Dixon en tête-à-queue dans le premier tour de la course, puis lors du premier arrêt Colton Herta perd toute chance, lorsque son équipe connaît un problème avec l’insertion de la buse de ravitaillement en carburant.

Alexander Rossi compte plus de dix-neuf secondes d’avance sur son plus proche poursuivant après 34 des 55 tours couverts, plusieurs morceaux d’un vibreurs se retrouvent sur l’extérieur de la trajectoire, mais les officiels ne jugent pas nécessaire l’intervention de la voiture de sécurité pour enlever les débris.

Qualifications
Résultats

Colton Herta plus jeune poleman de l’IndyCar

Après sa première victoire acquise sur le Circuit of The Americas d’Austin au début de la saison, Coloton Herta signe sa première pole position en NTT IndyCar Series et ce à l’occasion de l’épreuve disputée à Road America.

Trois mois après être devenu le plus jeune vainqueur de l’histoire de la discipline, Colton Herta ajoute une nouvelle ligne à son palmarès dans sa saison de rookie en IndyCar avec sa première pole position à l’occasion du REV Group Grand Prix presented by AMR disputé sur le circuit d’Elkart Lake dans le Wisconsin, Road America.

Avec un tour bouclé en 102,9920 secondes à 140,306 mph au volant de sa Dallara n°88, Colton Herta s’assure de sa première pole à l’âge de 19 ans et 83 jours.

« Je suis si heureux que ce jour soit arrivé. Les gars ont travaillé fort et ensemble. La monoplace était rapide. C’est la première fois que nous étions en mesure de jouer la pole position et j’ai adoré cela. Nous en avons profité. »

Colton Herta

Dans le top 5 des qualifications à cinq reprises lors des neuf premières courses de la saison, Colton Herta n’avait jamais réussi à faire mieux que quatrième.

Alexander Rossi s’élancera de la deuxième place, alors que les deux coéquipiers de la Team Penske, Will Power et Josef Newgarden, qui sont également les deux derniers vainqueurs en date à Road America, se partageront la deuxième ligne.

La troisième ligne sera quant à elle cent pour cent Rahal Letterman Lanigan Racing avec Graham Rahal et Takuma Sato.

Les trois parties des qualifications n’ont pas connu d’incident en piste, à l’exception du problème mécanique de Scott Dixon à l’issue de la première partie des qualifications. Le Néo-zélandais de la Chip Ganassi Racing n’a pas été en mesure de prendre la piste à la suite de ce problème et s’élancera donc de la douzième place sur la grille.

Qualifications

Ross Chastain s’impose à Gateway !

Une semaine après sa disqualification sur l’Iowa Speedway, Ross Chastain s’impose sur le World Wide Technology Raceway de Gateway et se relance ainsi dans la course à la qualification en playoffs.

Une semaine après sa domination sur l’Iowa Speedway et une disqualification qui lui avait fait très mal sur le plan comptable en vue des playoffs, Ross Chastain a été beaucoup plus discret sur l’ovale de Gateway, en ne menant que 21 tours lors des Carshield 200, mais cela a été suffisant pour s’imposer.

Le pilote de la Niece Motorsports a pris la tête lors d’un arrêt sous drapeau vert lorsque son équipe a fait le pari de ne prendre que du carburant.

« Ces gars sont rentrés à la maison et étaient fous, comme si on nous avait volé une victoire. Ce soir ils croyaient en moi. Je ne voulais pas de pneumatiques. »

Ross Chastain

Depuis qu’il a décidé de marquer des points en Truck et non plus en XFINITY, Ross Chastain doit intégrer le top 20 du championnat et avoir au moins une victoire s’il veut prétendre participer aux playoffs.

Sous le drapeau à damier Ross Chastain bat Todd Gilliland, Stewart Friesen, Chandler Smith et Brett Moffitt, qui avait récupéré la victoire la semaine dernière en Iowa.

La prochaine course se déroulera jeudi soir prochain sur le Chicagoland Speedway.

Grille de départ
Résultats

Première victoire en ARCA pour Ty Gibbs

Au terme d’un dépassement dans le dernier tour, Ty Gibbs, le petit-fils de Joe Gibbs remporte sa première course en ARCA Menards Series.

Sur le World Wide Technology Raceway de Gateway, Ty Gibbs a parfaitement géré la dernier drapeau vert de six tours pour s’imposer pour la première fois de sa carrière en ARCA.

Reparti huitième, il pouvait compter sur ses pneumatiques plus frais que ses rivaux, puisqu’il a fait le pari de s’arrêter aux stands pour chausser des gommes neuves.

Deuxième sous le drapeau blanc du dernier tour, il a poussé Sam Mayer pour passer, ce dernier termine finalement troisième derrière Chrian Eckes et est venu montré son mécontentement au vainqueur de la course dans le tour de décélération.

Ty Gibbs, 16 ans, s’impose donc en ARCA pour son sixième départ dans la discipline.

Troisième pole de rang pour Kyle Larson à Sonoma

Pour la troisième fois de suite, Kyle Larson signe la pole position en Monster Energy NASCAR Cup Series sur le Sonoma Raceway. Il égale ainsi Ricky Rudd (1990 à 1992) pour le nombre de poles consécutives sur ce circuit routier.

La Chip Ganassi Racing a un petit quelque chose que les autres équipes n’ont pas en qualifications sur le Sonoma Raceway, puisque Kyle Larson signe sa troisième pole de rang et en comptabilisant celles acquises par Jamie McMurray, c’est la cinquième de l’écurie lors des sept dernières courses.

Cette pole position de Kyle Larson, sa première cette saison et sa huitième en carrière dans la division reine de la NASCAR, a été acquise avec un tour en 94,784 secondes à 95,712 mph de moyenne lors de la seconde phase des qualifications.

« Je me sentais bien, dan notre simulation de qualifications hier lors des essais. Lors des deux tours aujourd’hui tout s’est bien passé. »

Kyle Larson

La première ligne est complétée par William Byron qui partira pour la septième fois de la saison de l’une des deux premières places sur la grille en seize courses.

Joey Logano, Chase Elliott et Daniel Suárez complètent le top 5, alors que Denny Hamlin, Kyle Busch, le tenant du titre de cette épreuve, Martin Truex Jr, Ryan Blaney et Chris Buescher sont dans les dix premiers.

Lors de la première partie des qualifications, Erik Jones a connu un soucis avec son pneumatique avant gauche et s’est qualifié en trente-deuxième position.

Qualifications
Grille de départ